Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un livre comme une plongée

 

De moussaillon à Capitaine, il n’y a qu’un pas !

Embauchée par Fanfan, la voilà promue par Dômi !!!

 Défi 215 :

Pour lundi 28 janvier:

“Qui suis-je ?”

Écrivez une phrase qui parle de vous, sans vous décrire, mais à travers laquelle,

ceux qui vous connaissent, à coup sûr vous reconnaîtront,

(pas de nom, pas d’âge, pas de lieu d’habitation…), exemple Domî pourrait écrire :

“Croqueuse de mots tout en étant Amiral, je tiens bon la vague grâce à mes moussaillons”

Pour les jeudis poésies :

le premier, une poésie que vous aimez et que vous pouvez écrire de tête

Le second, une poésie qui évoque un de vos objets préférés

Le Môt de Dômi

Super ABC,  voilà un défi pratique pour ceux qui courent derrière le temps

comme moi par exemple, quoique je suis contente d’avoir pu visiter tout le monde

pour le défi de Fanfan et je ne regrette pas, je me suis bien amusée à vous lire.

Pour ceux qui sont un peu durs de comprenure (heu ça ne se dit pas … ben je m’en fiche)

Annick demande de nous décrire sous le ton de la devinette, c’est ça hein Capitaine.

Et bien au boulôt maintenant … plus vite, plus vite j’ai dit 

Quant à moi, je file voilà que ….

http://croqueursdemots.apln-blog.fr/2019/01/21/qui-etes-vous-defi-215-mene-par-abc-jardin-des-mots/

Un livre comme une plongée

Un livre comme une plongée "A rebours" de l'alphabet d'une bibliothèque

Le catalogue d'une exposition sur Félix Ziem comme une plongée dans le beau

Qui prend les traits du port de Martigues, de la lagune de Venise, de Constantinople

"Le corps de la sculpture" à la quatrième Biennale  en 2016 de Yerres dans l'Essonne

Le commissaire parle de cet art comme une "poésie dans le vacarme" de la ville.

Réécouter "Le vent dans les roseaux" de William Butler Yeats traduit André Pierre de Mandiargue,           Ces belles éditions, bilingues, illustrées où l'on sépare au coupe-papier les pages.

Aller voir dans le monde entier, les architectures de Frank Lloyd Wright ou Wilmotte.

Le Musée Guggenheim à New York pour l'un, le dernier stade de Nice pour l'autre.

Il manque dans cette bibliothèque "Le portrait de Dorian Gray" perdu vers l'Atlantique

Mais j'ai réparé un peu cette "perte" en allant voir l'exposition Oscar Wilde en octobre.

Dans ma chambre à moi, ma bibliothèque d'âme, il y a forcément Virginia Woolf

Et avec elle ma professeure de lettres par correspondance qui m'a fait aimer "Les vagues."

C'est mon cher Gérard de Nerval qui m'a fait avec Watteau embarqué pour Cythère.

Avec Woody Allen et Andy Warhol, je pars pour New York, l'un m'emmène à Manhattan;

L'autre m'entraîne vers le Velvet Underground voir sa "Marilyn rose", admiration partagée.

Un livre comme une plongée, un voyage entre eau du ciel et terre de feu, une plongée d'âme.

 

12 novembre 2016

 

Pour lire d'autres textes de moi, cf. mes 14 livres en vente par les bannières sur ce blog

 

 

Les commentaires sont fermés.