Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Desbordes-Valmore Marceline

  • Marceline Desbordes-Valmore, Souvenir

     

    medium_d_souvenir.2.jpg

    Son image, comme un songe,
    Partout s'attache à mon sort ;
    Dans l'eau pure où je me plonge
    Elle me poursuit encor
    Je me livre en vain, tremblante,
    À sa mobile fraîcheur,
    L'image toujours brûlante
    Se sauve au fond de mon cœur.

    Pour respirer de ses charmes
    Si je regarde les cieux,
    Entre le ciel et mes larmes,
    Elle voltige à mes yeux,
    Plus tendre que le perfide,
    Dont le volage désir
    Fuit comme le flot limpide
    Que ma main n'a pu saisir.

     

     

    http://www.poetes.com/aut_rom/d_souvenir.htm

     

     

    Lien permanent
  • Marceline Desbordes-Valmore:Des paysages sensibles

    Marceline Desbordes-Valmore, Poésies

    Lorsqu’on m’a parlé de Marceline Desbordes –Valmore, je ne sais pas pourquoi mais j’ai eu tout de suite envie de la lire. Pressentiment ? J’ai couru acheter ses Poésies. Et je les ai dévorées. Ca ressemble par moments à du Nerval dans la description des paysages mais ce n’est pas la seule qualité du volume. Les sentiments amoureux et maternels sont décrits avec une telle finesse ! Bien-sûr, c’est une femme de son temps et certains vers peuvent sembler mièvre à une sensibilité (féminine) contemporaine. Mais il y a aussi beaucoup d’audace (n’allant pas jusqu’à l’impudeur). Certains peuvent penser que si elle a été oubliée, c’est parce qu’elle le méritait. Je pense au contraire qu’il suffit d’ouvrir les Poésies pour retrouver le charme de sa passion dont l’expression la rend intemporelle.
    Marceline Desbordes-Valmore est un grand Poète.

    Lire la suite

    Lien permanent