Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mes textes sur l'écriture

  • sUR LE BLOG DE L'EQUIPE DE CHOC ENCORE

    Enriqueta:

    Voici vos réponses sur le thème de l’écriture, faisant suite à cet article :
    http://lequipedechoc.over-blog.com/article-14372214-6.html#anchorComment

    « J’aime beaucoup l’écriture, c’est devenu ma drogue…et pas question de parler de désintoxication… » Irène

    « Mais au fond, sait-on pour quelles raisons vraiment on écrit ? Pourquoi toi et pas ton voisin ? Il faut déjà avoir très jeune savouré les mots, leur poésie, ce qu’ils racontent, puis à son tour avoir la capacité de les chanter, de les mettre soi-même en musique. On a tous des histoires à raconter (y compris ton voisin) mais comment le faire quand on a été amputé des mots de l'enfance? Pour moi, ils sont ma nature profonde. C'est peut-être aussi un don l'écriture. » Polly

    « Je ne sais pas pourquoi j'écris, j'écris c'est tout, c'est un besoin aussi physique que mental ! J'ai besoin du papier, du crayon, du clavier , du geste du crayon sur le papier, de voir le papier se remplir de tout un tas de signes, les gommer, les rayer, les déplacer, les retrouver, les remplacer et trouver enfin leur place! chaque mot à sa place !Et puis lire et voir si ça me plait si ça réveille quelque chose en moi !" Azalaïs



    « Ecrire de ne pas savoir vivre.
    Vivre de ne pas savoir écrire.
    Ecrire pour vivre
    Vivre pour écrire
    Ecrire et apprendre à vivre
    Vivre pour apprendre à écrire
    Ecrire et vivre
    Vivre et écrire
    Ne pas savoir vivre sans écrire
    Ni écrire sans vivre
    Oublier de vivre
    Ou oublier d’écrire ?
    Refuser de choisir »

    Laura



    « Ecrire, c'est être moi. Toute entière. C'est dire les mystères et les secrets que je ne dis pas, même, et encore plus peut-être, dans la fiction...
    Ecrire, c'est mon langage spontané, ma sensibilité libérée, mon lien avec le monde, une clef de l'univers. Je pars de moi pour venir jusqu'à l'autre, et ce que je reçois, je le dépose sur une feuille blanche. C'est comme un pont que j'aime construire... que je sais construire parfois puisque certains promeneurs l'empruntent...
    Ecrire, pour moi, ce n'est pas une drogue. Pas une souffrance. C'est ma manière d'être présente, vivante et libre. Mon essence. Le souffle et le balancier. Mon équilibre.
    J'écris parce que j'aime les mots, les lire et les entendre.
    Ecrire, c'est chorégraphier ce que mes sens disent à mon coeur.
    C'est délester le vaisseau du trop-plein d'émotions de ma nature enflammée. J'écris parce que je ne sais pas peindre et pas chanter : "l'écriture est la peinture de la voix" (proverbe arabe). J'écris parce que je regarde, parce que j'imagine l'irrationnel, parce que je rêve, parce que je me révolte.
    J'écris pour dessiner la terre - ma terre. Et je vous invite... » Captainelili



    Qui ne s’est pas encore exprimé sur l’écriture ? Nous vous attendons… Nous pouvons aussi développer le thème de la page blanche, suggéré par Orchis-mauve : « Justement, dans "la page blanche", je parle aussi des mots et de ma chasse avec un filet attrape-mots »


    « La page blanche est un joli thème aussi, c'est le pendant de celui-ci, quand écrire devient un besoin...ne plus écrire est une torture...c'est intéressant de savoir dans quelles conditions on écrit... » Enriqueta

  • Ecrire

     

     

    b1d252a2a1ab6645e1daaf4f467e296f.jpgUn poème-credo, écrit en 2002 et primé au concours Orage-Lagune-Express 2002.

    Un rectificatif pour la 4 e strophe: j'aimerais quand même un jour (très vite) gagner quelques euros avec mes poèmes.

    Alors avis aux éditeurs!

    http://millyworld.hautetfort.com/archive/2006/06/06/aaaaaa.html et dans mon recueil de poèmes "Paysages" en vente sur Lulu: lien dans la colonne de droite.
    Lien permanent