Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mes textes sur le web

  • Mon texte inédit sur ce blog:Paysages et voyages(coms ouverts)

    Invitation au voyage : défi 172 mené par Durgalola!!!

    1. octobre 2016·Ecrire un commentaire · Catégories: Annonce défi

    Chers matelots, vous qui naviguez sur les mots, de mois en mois,

    Durgalola vous propose comme thème le « VOYAGE »

    « Penser et échanger sur le voyage. « Departures »…

    pendant de longues années, le voyage aura été conçu

    et beaucoup élaboré dès sa préparation mentale.

    Un enthousiasme aussi profitable que le reste.

    On se sera fait un scénario.

    On s’en sera parlé et reparlé et l’on y était déjà bien avant le départ.

    On aura été ailleurs, bien en avance sur l’heure et même la date de départ…

    Dès ce premier instant de la décision. Partir, ça y était : instant magique. »

    (Au futur antérieur – saison 1 : voix et voies de voyage – de Cicille)

    défi 172 “voyage”

    Pour le défi du lundi 24 octobre, (texte posté à 8 h le matin)

    la seule contrainte est de commencer votre texte, par : partir, ça y était : instant magique.

    Pour le 1er jeudi en poésie (20 octobre) : écrire ou choisir une poésie sur le voyage

    Pour le 2ème jeudi (27 octobre) en poésie :

    “Les sites les plus beaux ne sont que ce que nous en faisons.

    Quel homme un peu poète n’a dans ses souvenirs un quartier de roche

    qui tient plus de place que n’en ont pris les plus célèbres aspects

    des pays recherchés à grands frais !”(Honoré de Balzac)

    Juste 3 mots à caser sur les 10 proposés :

    bagage, voyage, nuage, sage, paysage, caravane, train, vélo, avion, bateau.

    J’espère vous faire rêver ou simplement envisager un p’tit voyage.

    Merci chers matelots !

    Le môt de Domi.

    Merci à toi Durgalola pour cette invitation au voyage .

    C’est très tentant, surtout en cette saison plus maussade

    Mais hélas ce n’est pas toujours possible

    Alors profitons de notre belle coquille pour s’évader tous ensemble.

    Je prépare déjà ma valise et j’arrive 

    Au plaisir de vous lire chers amis Croqueurs de Môts.

    Bises amirales.

    Dômi.

    http://croqueursdemots.apln-blog.fr/2016/10/17/invitation-au-voyage-defi-172-mene-par-durgalola/

    Lire la suite

    Lien permanent
  • Mon texte inédit pour:Mathilde Bouvier, du site "38 000 kilomètres"

    Paysages MarocainsJ’a crée mon blog il y 10 ans alors que je vivais au  Maroc , à Casablanca, avec mon mari qui y a monté une usine textile alors qu’en France, nos perspectives de carrière étaient peu intéressantes. L’employeur de mon mari était un juif marocain et non une entreprise française. Par conséquent, nous avions une carte de résident et avons demandé une carte de séjour que nous avons obtenu au bout d’un an et demi après de multiples visites et démarches à la Préfecture  et autres bureaux. Vivre au Maroc n’était pas spécialement mon rêve mais je l’ai tout de suite pris-comme je prends tout dans ma vie-comme une nouvelle aventure à vivre avec  mon mari. Nous avions beaucoup déménagé en France, dans toutes les régions textiles. J’ai aimé voir cette usine (comme j’avais aimé les autres avant) naître  littéralement, grandir et croître  à quelques  kilomètres de la capitale économique. Même s’il n’y a pas de barrière au niveau de la langue, ce fut tout de même un sacré challenge pour mon mari d’embaucher du personnel et de faire vivre cette usine selon un droit et une culture étrangère à la nôtre. Pour ma part, j’ai tiré de ces trois ans de ma vie un livre où j’évoque les Paysages marocains que nous avons parcouru ensemble ( la semaine de travail étant de 44 heures et mon mari travaillant du lundi au samedi vers 13h, nous avons eu peu de temps pour voyager) ou séparément. Je conçois les paysages comme des « états de l’âme » (expression  tirée de l’auteur suisse Frédéric Amiel). Ainsi, lorsque j’ai écrit aussi Istanbul avec toi, il s’agissait plus de sensations de voyage à la suite de mes illustres prédécesseurs que d’un guide pratique. C’était encore plus difficile avec un sujet autant traité que Venise de sortir des sentiers battus, d’où le titre: Oser Venise.J’a crée mon blog il y 10 ans alors que je vivais au  Maroc , à Casablanca, avec mon mari qui y a monté une usine textile alors qu’en France, nos perspectives de carrière étaient peu intéressantes. L’employeur de mon mari était un juif marocain et non une entreprise française. Par conséquent, nous avions une carte de résident et avons demandé une carte de séjour que nous avons obtenu au bout d’un an et demi après de multiples visites et démarches à la Préfecture  et autres bureaux. Vivre au Maroc n’était pas spécialement mon rêve mais je l’ai tout de suite pris-comme je prends tout dans ma vie-comme une nouvelle aventure à vivre avec  mon mari. Nous avions beaucoup déménagé en France, dans toutes les régions textiles. J’ai aimé voir cette usine (comme j’avais aimé les autres avant) naître  littéralement, grandir et croître  à quelques  kilomètres de la capitale économique. Même s’il n’y a pas de barrière au niveau de la langue, ce fut tout de même un sacré challenge pour mon mari d’embaucher du personnel et de faire vivre cette usine selon un droit et une culture étrangère à la nôtre. Pour ma part, j’ai tiré de ces trois ans de ma vie un livre où j’évoque les Paysages marocains que nous avons parcouru ensemble ( la semaine de travail étant de 44 heures et mon mari travaillant du lundi au samedi vers 13h, nous avons eu peu de temps pour voyager) ou séparément. Je conçois les paysages comme des « états de l’âme » (expression  tirée de l’auteur suisse Frédéric Amiel). Ainsi, lorsque j’ai écrit aussi Istanbul avec toi, il s’agissait plus de sensations de voyage à la suite de mes illustres prédécesseurs que d’un guide pratique. C’était encore plus difficile avec un sujet autant traité que Venise de sortir des sentiers battus, d’où le titre: Oser Venise.

    Lire la suite

    Lien permanent