Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Kandinsky Vassily

  • Catégories : Des expositions, Des musées, J'ai vu, Kandinsky Vassily

    J'ai aimé voir à la Pinacothèque:Expressionismus & Expressionismi

     la Pinacothèque de Paris, du 13 octobre 2011 au 11 mars 2012

    Berlin-Munich 1905-1920. Der Blaue Reiter vs Brücke

    La Pinacothèque de Paris présentera du 13 octobre 2011 au 11 mars 2012 une étude inédite de l'Expressionnisme allemand. Ce mouvement pictural sera envisagé à travers la confrontation de ses deux courants fondateurs, Der Blaue Reiter et Brücke.

    Le titre Expressionismus & Expressionismi fait référence à l'importante exposition sur le Futurisme, intitulée Futurismo & Futurismi, qui a eu lieu à Venise en 1986. Ce néologisme permettait de montrer la diversité des mouvements constituant le Futurisme italien. De la même façon, Expressionismus & Expressionismi illustre la diversité des origines de l'Expressionnisme allemand, qui, souvent perçu comme monolithique est pourtant composé de deux approches diamétralement opposées.

    Lire la suite

  • Catégories : Kandinsky Vassily

    J'ai aimé voir vendredi 18 novembre 2011: la bibliothèque Kandinsky au Centre Pompidou



     

     
    Rechercher dans le catalogue
    • Recherche rapide


     

     

    kandinsky.jpg

    Lire la suite

  • Catégories : Kandinsky Vassily

    Les collections kANDINSKY dans les expositions et les accrochages

    Répliques conceptuelles, 1972-1980

    Exposition de documents extraits du fonds d’archives de la Biennale de Paris

    Salle de lecture, Bibliothèque Kandinsky, 3ème étage du Centre Pompidou
    15 septembre – 23 décembre 2011
     

    Jacques Charlier, Pinchas Cohen-Gan, Marianne Heske, Sehrat Kiraz, Jaroslaw Kozlowski, Bruce McLean, Cildo Meireles, Antonio Muntadas, Adrian Piper, Présence Panchounette, Grupo Proceso Pentagono, Tamas Stjauby, Goran Trbuljak.

     

    Décrite comme « Manifestation internationale des jeunes artistes », la Biennale de Paris se tient de 1959 à 1985 dans différents lieux de la ville. Elle a pour critère initial de limiter l’âge de ses participants à 35 ans. Les propositions soumises et dossiers de candidature envoyés témoignent donc d’années de jeunesse, parfois prometteuses, parfois sans suite. Intuitions fondatrices ou fausses pistes, elles engagent toujours la projection rêveuse d’une œuvre à venir. Les documents présentés en vitrine proviennent du fonds d’archives de la Biennale de Paris, conservé en partie à la Bibliothèque Kandinsky, en partie aux Archives de la critique d’art de Rennes. Ils proposent différentes alternatives – poétiques, hermétiques ou parodiques – à l’art conceptuel le plus orthodoxe.

     

     

     Recherche d'ouvrages sur la Biennale de Paris 

     

     Recherche d'ouvrages sur l'art conceptuel

     

     Les Archives de la critique d’art

     

     Les archives de la Biennale de Paris

                                    

     

    vitrine1


     

     

    Formulaire de participation à la 10e Biennale de Paris,

    1980, Serhat Kiraz

     

    Formulaires et correspondances : bien que relevant de procédures habituelles, certains documents administratifs se voient contaminés par une forme de critique institutionnelle. Par courriers interposés, Jacques Charlier décline ainsi l’invitation à participer à la biennale de 1973, prétextant un manque d’informations sur le système de la manifestation. A l’inverse, Goran Trbuljak récolte la même année auprès de différents lieux parisiens une majorité de « non » à la question suivante : « Voulez-vous exposer ce travail dans votre galerie ? ».

     

     

     

    Lire la suite

  • Catégories : Kandinsky Vassily

    Vassili Kandinsky et le Cavalier bleu

    29996.jpgGemeente Museum - La Haye
    Dates : du 6 Février 2010 au 24 Mai 2010

    Au début du XXe siècle, un groupe d'artistes cause un scandale dans le monde de l'art munichois. Baptisé Le Cavalier bleu (Der Blaue Reiter), ces artistes produisent des toiles expressives, très colorées, aux traits lyriques qui allaient accélérer le développement de l'expressionnisme en Allemagne. Le noyau dur de ce groupe est incarné par l'artiste russe Vassili Kandinsky et son âme soeur Franz Marc. Bien que le groupe fût également important pour le développement de l'art moderne, l'exposition se focalise sur Kandinsky. Beaucoup d'oeuvres ont déjà été montrées lors de la très réussie exposition itinérante de Kandinsky, au Guggenheim museum de New York et au centre Pompidou à Paris.

    http://www.evene.fr/culture/agenda/vassili-kandinsky-29996.php

  • Catégories : Kandinsky Vassily

    L'épopée du Bauhaus, laboratoire de toutes les modernités

    Lire la suite

  • Catégories : Kandinsky Vassily, Mes travaux universitaires

    Mes travaux universitaires de Deug:Kandinsky et la couleur(16/20)

              Kandinsky_white_oval.jpg En 1997, en Deug de Lettres modernes(Sorbonne) par correspondance, j’ai eu un cours passionnant sur « Les Correspondances », exactement « Théories des correspondances : de l’audition colorée à une grammaire des formes. »

    Ce cours était assuré par Madame Jany Berretti que je cite : « Le poème de Baudelaire intitulé « Correspondances » est bien connu. C’est de tous les poèmes des Fleurs du Mal, celui qui a suscité le plus de gloses et de débats. Ce cours propose une réflexion et une recherche autour de cette affirmation que :

     

     

                    Les parfums, les couleurs et les sons se répondent[1]

     

     

     

     

     

    Je tiens ici à remercier ici Madame Jany Berretti pour ces cours passionnants(celui-ci et celui sur Virginia Woolf précédemment évoqué), ses conseils tout au long de mes études et son amitié.

     

     

    Dans ce cours, j’ai eu à traiter d’un sujet : « En vous appuyant sur des exemples précis(tableaux ou textes théoriques, analyses de tableaux), vous réfléchirez aux diverses fonctions que peut remplir la couleur en peinture. Le but de votre étude sera de montrer en quoi consiste la nouveauté des conceptions de Kandinsky dans ce domaine. »

     

     



    [1] Charles Baudelaire, Œuvres complètes. Préface, présentation et notes de Marcel A. Ruff, doyen de la faculté des lettres et sciences humaines de Nice. L’Intégrale. Seuil, 1968.  Les Fleurs du Mal, Correspondances, p.46.

     

     Je supprime ce travail ici en vue d'une prochaine publication...

     

     

     Un tableau de Kandinsky, Ovale blanc, peint en 1919 (huile sur canevas) sur Wikipédia

  • Catégories : Kandinsky Vassily

    Wassily Kandinsky:biographie et oeuvre

    Vasily Vasilyevich Kandinsky, souvent appelé Wassily Kandinsky est un peintre russe et un théoricien de l’art (Moscou, 4 décembre 1866 du calendrier julien (16 décembre 1866 du calendrier grégorien) - Neuilly-sur-Seine, 13 décembre 1944)

    Considéré comme l’un des artistes les plus importants du XXème siècle à côté de Picasso et de Matisse, il est le fondateur de l'art abstrait : il est généralement considéré comme étant l’auteur de la première œuvre abstraite de l’histoire de l’art moderne, une aquarelle peinte en 1910. Certains historiens ou critiques d'art ont cependant soupçonné Kandinsky d'avoir antidaté cette aquarelle pour s'assurer la paternité de l'abstraction sous prétexte qu'elle ressemble à une esquisse pour la Composition VII de 1913. Mais Kandinsky a peut-être simplement utilisé cette aquarelle de 1910 comme point de départ pour ses esquisses ultérieures de cette Composition VII et souhaité produire à partir de cette première aquarelle très spontanée une composition plus élaborée et plus travaillée.

    Kandinsky est né à Moscou mais il a passé son enfance à Odessa. Il s’est inscrit à l’Université de Moscou et a choisi le droit et l’économie. Bien que cette profession soit couronnée de succès, il décida de commencer des études de peinture (dessin d’après modèle, croquis et anatomie) à l’âge de 30 ans.

    En 1896 il s’installa à Munich où il étudia à l’Académie des Beaux-Arts. Il retourna à Moscou en 1918 après la révolution russe. Mais se trouvant en conflit avec les théories officielles de l’art, il retourna en Allemagne en 1921. Il y enseigna au Bauhaus à partir de 1922 jusqu’à sa fermeture par les nazis en 1933. Il émigra alors en France et y vécut le reste de sa vie, acquérant la nationalité française en 1939. Il est mort à Neuilly-sur-Seine en 1944.

    Lire la suite