Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CDI Pierre Termier(Lyon 8e)

  • Pâques au CDI

    Pour les chrétiens, Pâques est une des fêtes les plus importantes. Les chrétiens d’Orient  la célèbre à une date différente (autre calendrier, autre temps) mais pour tous, elle commémore  la résurrection de Jésus et est donc porteuse d’espoir. Alors que nous ressentons souvent nos vies comme des chemins de croix (pour vous changer les idées, je vous conseille le chemin de croix de Saint-Romain d’Ay en Ardèche-en plein air- à une heure de Lyon), nous avons besoin d’espérance.

    L’étymologie hébraïque du mot « Pâques », « passage » donne son nom à la fête juive, Pessah, qui commémore la sortie d’Egypte. J’en profite ici pour souhaiter de bonnes fêtes à mes amis juifs-en particulier au Maroc- qui nous ont si gentiment accueillis.

    Au CDI, la fête de Pâques nous intéresse car croyant ou pas, il nous semble important d’avoir un minimum de culture religieuse. Pâques nous intéresse d’autant plus qu’elle a inspiré-comme tant d’autres épisodes de la Bible- artistes et  écrivains qu’il est possible découvrir en venant nous voir sous les toits.

    L’espoir au CDI  a commencé à Noël avec le bel élan de générosité des élèves qui ont participé à nos  trois ateliers d’écriture pour les petits patients de l’U 500. Venez découvrir le recueil des poèmes au CDI.

    Cet élan se prolonge avec l’atelier d’écriture-lecture de « poèmes-paysages » que j’anime le lundi de 13 à 14h et le jeudi de 12 à 13h. Nos objectifs sont de participer à des concours, de lire des poètes paysagistes et des paysagistes poètes de tous temps et de composer un nouveau recueil.

    Enfin, je crois que cet atelier rejoint les symboliques de Pâques : espoir (que la poésie soit lue par nos jeunes), passage (du savoir sur la peinture), lumière (de la culture religieuse face à l’obscurantisme et au fanatisme)  et partage.

    Permettez –moi en conclusion d’adresser un salut à mon grand-père qui cachait les œufs dans le jardin.

     

    Laura VANEL-COYTTE, documentaliste au CDI

     

     paru en 2012  dans le journal de l'établissement où je travaillais

  • Catégories : CDI Pierre Termier(Lyon 8e), Le paysage

    Paul Klee Peintre poète

     

    Qu’est-ce que l’art ; Paul Klee, pour sa part, avait tranché : « L’art ne reproduit pas le visible ; il rend visible.
    parallèle entre la poésie – peinture parlante – et la peinture – poésie muette  Le dessin représente la part la plus importante de la production de Klee, près de cinq mille « feuilles monochromes » où le geste enregistre les inventions au rythme de la pensée La théorie des couleurs occupe une place centrale dans le dispositif plastique de Klee. Si elle rejoint les formulations de Chevreul et bien des pratiques contemporaines, de Delaunay,  Klee imagine une peinture polyphonique qui « surpasse la musique dans la mesure où le temporel y est davantage spatial » (Tagebücher, 1081)


    http://art-deco.france.pagesperso-orange.fr/

  • Catégories : CDI Pierre Termier(Lyon 8e)

    La construction européenne à l’aune de la pensée française

    par Michaël Foessel [10-10-2008]

    Domaine(s) : Philosophie

    Mots-clés : nation | Europe | France

    Comment les penseurs français, aujourd’hui, appréhendent-ils la construction européenne ? Justine Lacroix montre comment les diverses représentations de l’Europe problématisent les tensions qui se nouent entre droits de l’homme, démocratie et nation.

     

    Télécharger ce(s) document(s) :

    Lire la suite

  • Hier soir, nous avons aimé avec des 6 e:Le Tigre bleu de l'Euphrate

    Laurent Gaudé

    Mise en scène : Gilles Chavassieux



     

    25 et 26 novembre 2011 à 20h

     

     

    Quand le mythe et la légende se mêlent au rêve. Laurent Gaudé, lauréat du prix Goncourt avec Le soleil des Scorta, retrace le voyage du plus grand conquérant de l’histoire.

    Alors qu’il ne lui reste plus que quelques heures à vivre, Alexandre le Grand revit l’ivresse de son épopée. Il parle et la mort l’écoute, le laissant ressentir, une dernière fois, le désir de ne jamais interrompre sa course, de s’enfoncer toujours plus loin dans les terres insondables sur lesquelles il a bâti son empire. Yannick Laurent et Yi-Ping Yang nous guident à travers ce voyage imaginaire, dont le souffle nous parvient comme une ode à la vie. Leur duo, délicat et sensible, nous ouvre les portes du rêve.


    « Yannick Laurent fait de ce héros un personnage passionnant et bouleversant. » Trina Mounier - Lyon Poche.

    « Un récit épique et fort, solidement interprété par Yannick Laurent. Un accompagnement musical délicat et inventif de la percussionniste taïwanaise Yi-Ping Yang. » Lyon Capitale.



    Ce spectacle fait partie de la sélection des Journées de l’ANRAT dans le cadre du 8ème Congrès Mondial du réseau IDEA.

    http://www.theatrelesateliers-lyon.com/index.php?page=12&spectacle=9

  • Catégories : CDI Pierre Termier(Lyon 8e)

    Pépites de CDI

    A la rentrée 2011, l’équipe  de documentalistes s’est étoffée  ce qui permet au CDI de  vous accueillir sur des plages horaires plus étendues (8-18h sauf mercredi : 8-12h et jeudi, fermeture à 17h).

    Avis aux lycéens !

    Au CDI, vous trouverez une vingtaine de périodiques pour les élèves et l’équipe éducative. Il y en a pour tous les goûts : actualité, histoire, science, art etc. Comme les documentaires, vous pouvez  en emprunter un pour une semaine. Vous pouvez garder les fictions (rangées en littérature jeunesse et littérature générale) 2 semaines.

    La salle informatique est ouverte à tous mais son usage est réservé au travail scolaire.

    Outre les prêts, les documentalistes assurent une formation pour les 6e, un accompagnement personnalisé pur les 2ndes et les 1eres. Le CDI  accueille aussi les groupes de  TPE et d’ECJS.

    Les documentalistes participent aussi au projet « Un monde en poésie »  pour l’Unité 500 en liaison avec la pastorale de l’établissement.

    3 ateliers d’écriture sont proposés et les volontaires doivent s’inscrire avant les vacances de Toussaint. Ils adouciront ainsi la vie quotidienne des petits malades.

    Le CDI est aussi associé aux projets culturels : « L’atelier du peintre », « Gilgamesh » et  « Le Tigre bleu de l’Euphrate. »

    Le défi-lecture pour les 6 e va être lancé en collaboration avec les professeurs de français.

    Le CDI proposera bientôt des nouveautés pour satisfaire l’appétit de lecture et la curiosité des élèves. Les documentalistes sont à l’écoute des demandes, des suggestions des élèves et  des collègues.

    Comme chaque année, le CDI  proposera un travail sur la presse : il s’agit- en apprenant le vocabulaire spécifique- d’inciter à la lecture de la presse, vecteur d’information et de culture.

    Comme tout l’établissement, le CDI  possède un règlement (silence, calme, respect des autres, du droit d’auteur et du matériel) à respecter. Merci à l’avance.

     

    Le Centre d’informations et de documentation… un espace pour apprendre, pour découvrir des livres et pour se ressourcer …

     

                                                                                  Venez nombreux et bonne lecture !!!

     Ecrit par mes collègues et moi

  • Catégories : CDI Pierre Termier(Lyon 8e)

    L'année prochaine un conteur viendra au collège pour:GILGAMESH, UNE EPOPEE

     
     

    Gilgamesh, une épopée
     
    Version contée - Par Gilles Feuvrier – création 2010/2011
     

    • Mardi 8 février 2011 à 10h15 et 14 h - Collège de Bans - Givors
    • Mardi 22 février 2011 à 10 h - Collège Jean Moulin - Lyon 5ème

     

    « Gilgamesh s’engagea aussitôt dans le défilé plus noir que la nuit. Il parcourut environ trois lieues : obscures étaient les ténèbres, pas la moindre lueur. Il n’apercevait rien ni devant ni derrière lui. Il parcourut cinq, puis dix lieues : obscures étaient les ténèbres, pas la moindre lueur. Il n’apercevait rien ni devant ni derrière lui. Il parcourut treize, puis quinze puis dix-huit lieues : obscures étaient les ténèbres, pas la moindre lueur. Il n’apercevait rien ni devant ni derrière lui. Il parcourut vingt lieues : il hurla son angoisse, car obscures étaient les ténèbres, pas la moindre lueur. Il n’apercevait rien ni devant ni derrière lui. Lorsqu’il eut parcourut près de vingt-trois lieues, il sentit un bon vent sur son visage et se mit à sourire, même si les ténèbres étaient encore très épaisses. […] il se retrouva en plein jour. Un jardin enchanté se trouvait devant lui… »

    L’épopée de Gilgamesh, texte fondateur, nous emmène aux confins de la Mésopotamie, dans un monde dont le lyrisme n’a d’égal que la brutalité sauvage. Gilgamesh le tyran, demi- dieu et roi de la grande Uruk, vaincu par la simple amitié d’Enkidou, submergé par la quête de l’immortalité, Gilgamesh nous ramène aux origines du monde.
    Durée : 1 heure.
     

     
    Contact : 06 64 29 15 76.
     

     

    Dossier pédagogique sur simple demande : gilles.feuvrier@gmail.com
     

  • Catégories : CDI Pierre Termier(Lyon 8e)

    Carnet de création de "L'atelier du peintre"

    19783842_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20110722_061210.jpg

    écrit par Bernard Kudlak

     

  • Catégories : CDI Pierre Termier(Lyon 8e)

    Je suis en train de lire:"La vie est un songe" de Pedro Calderon de la Barca , traduction et adaptation de Charlotte Escamez

    19783842_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20110722_061210.jpgLa force de cette comédie baroque du XVIIe siècle espagnole tient dans une idée maîtresse : la vie est un songe, toute réalité n'est qu'illusion trompeuse. Les protagonistes de l'histoire vont en faire l'expérience. Basile, roi de Pologne, a fait enfermer son fils Sigismond. Les astres avaient prédit la mort de sa mère au moment où elle donnerait naissance à leur enfant Sigismond. Et les astres ne se sont pas trompés. La reine est morte. Le roi ne veut plus croire qu'à la seule puissance des astres souverains, il se réfugie dans l'occultisme. Endormi par un puissant narcotique, Sigismond devenu jeune homme va lutter, se réveiller et prendre conscience de lui-même. Mais alors, que croire ? La réalité est-elle une fiction ou la fiction du sommeil est-elle la réalité ? À partir de cette trame, Calderon joue de l'aller-retour grisant entre rêve et réalité. Chef-d'oeuvre de l'art baroque La vie est un songe a marqué par sa puissante originalité tout le siècle. Corneille s'en souviendra en écrivant L'Illusion comique. La vie est un songe demeure une oeuvre visionnaire d'une grande modernité. Une pièce qui n'a rien perdu de sa jeunesse ni de son souffle, une pièce qui nous renvoie chaque fois l'image de notre réalité ou de notre irréalité. Un plaisir vertigineux qui nous invite, comme Sigismond, à remporter une victoire sur soi-même. --Denis Gombert


    http://www.babelio.com/livres/Calderon-de-la-Barca-La-Vie-est-un-songe/16544