Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La/Les religion(s)

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, La/Les religion(s)

    Textes du jourmardi 23 juillet 2019

    SAINT DU JOURSainte Brigitte de Suède (vers 1303-1373)

     

    « Après la lecture de la Bible, n’ayez rien de plus cher que la vie des saints », recommandait la fondatrice de l’ordre du Saint-Sauveur, proclamée en 1999 copatronne de l’Europe.

     

    Psaume 33 (34)

    Refrain: Je bénirai le Seigneur en tout temps. Ou : Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur.

    Je bénirai le Seigneur en tout temps, 
    sa louange sans cesse à mes lèvres. 
    Je me glorifierai dans le Seigneur : 
    que les pauvres m’entendent et soient en fête ! R 

    Magnifiez avec moi le Seigneur, 
    exaltons tous ensemble son nom. 
    Je cherche le Seigneur, il me répond : 
    de toutes mes frayeurs, il me délivre. R 

    Qui regarde vers lui resplendira,
    sans ombre ni trouble au visage.
    Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
    il le sauve de toutes ses angoisses. R

    L’ange du Seigneur campe alentour
    pour libérer ceux qui le craignent.
    Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !
    Heureux qui trouve en lui son refuge ! R

    Saints du Seigneur, adorez-le : 
    rien ne manque à ceux qui le craignent. 
    Des riches ont tout perdu, ils ont faim ; 
    qui cherche le Seigneur ne manquera d’aucun bien. R

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, La/Les religion(s)

    lundi 22 juillet 2019

    SAINT DU JOUR

    Sainte Marie Madeleine (Ier siècle)

    Délivrée par Jésus de l’emprise de « sept démons », elle se décida à le suivre. Fidèle jusqu’au bout, elle fut présente lors de la crucifixion et le premier témoin de la Résurrection au matin de Pâques.

    Psaume 62 (63)

    Refrain: Mon âme a soif de toi, Seigneur mon Dieu !

    Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : 
    mon âme a soif de toi ; 
    après toi languit ma chair, 
    terre aride, altérée, sans eau. R 

    Je t’ai contemplé au sanctuaire, 
    j’ai vu ta force et ta gloire. 
    Ton amour vaut mieux que la vie : 
    tu seras la louange de mes lèvres ! R 

    Toute ma vie, je vais te bénir, 
    lever les mains en invoquant ton nom. 
    Comme par un festin, je serai rassasié ; 
    la joie sur les lèvres, je dirai ta louange. R 

    Oui, tu es venu à mon secours : 
    je crie de joie à l’ombre de tes ailes. 
    Mon âme s’attache à toi, 
    ta main droite me soutient. R

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, La/Les religion(s)

    Dimanche 21 juillet 2019 16E DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE - COULEUR LITURGIQUE: VERT

    Saint Laurent de Brindisi (1559-1619)

    « La parole du Seigneur est lumière pour l’intelligence et feu pour la volonté », affirmait ce religieux capucin qui prêcha l’Évangile dans toute l’Europe. Docteur de l’Église.

    livre de la Genèse (18, 1‑10a)

    En ces jours-là, aux chênes de Mambré, le Seigneur apparut à Abraham, qui était assis à l’entrée de

    de la tente. C’était l’heure la plus chaude du jour. Abraham leva les yeux, et il vit trois hommes qui se tenaient debout près de lui. Dès qu’il les vit, il courut à leur rencontre depuis l’entrée de la tente et se prosterna jusqu’à terre. Il dit : « Mon seigneur, si j’ai pu trouver grâce à tes yeux, ne passe pas sans t’arrêter près de ton serviteur. Permettez que l’on vous apporte un peu d’eau, vous vous laverez les pieds, et vous vous étendrez sous cet arbre. Je vais chercher de quoi manger, et vous reprendrez des forces avant d’aller plus loin, puisque vous êtes passés près de votre serviteur ! » Ils répondirent : « Fais comme tu l’as dit. » Abraham se hâta d’aller trouver Sara dans sa tente, et il dit : « Prends vite trois grandes mesures de fleur de farine, pétris la pâte et fais des galettes. » Puis Abraham courut au troupeau, il prit un veau gras et tendre, et le donna à un serviteur, qui se hâta de le préparer. Il prit du fromage blanc, du lait, le veau que l’on avait apprêté, et les déposa devant eux ; il se tenait debout près d’eux, sous l’arbre, pendant qu’ils mangeaient. Ils lui demandèrent : « Où est Sara, ta femme ? » Il répondit : « Elle est à l’intérieur de la tente. » Le voyageur reprit : « Je reviendrai chez toi au temps fixé pour la naissance, et à ce moment-là, Sara, ta femme, aura un fils. »

     
     
     

     

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, La/Les religion(s)

    Textes du jour 2 samedi 20 juillet 2019

     

    Psaume 135 (136)

    Refrain: Éternel est son amour ! Ou : Alléluia !

    Rendez grâce au Seigneur : il est bon,
    éternel est son amour !
    il se souvient de nous, les humiliés,
    éternel est son amour !
    Il nous tira de la main des oppresseurs,
    éternel est son amour !
    Lui qui frappa les Égyptiens dans leurs aînés,
    éternel est son amour !
    et fit sortir Israël de leur pays,
    éternel est son amour !
    d’une main forte et d’un bras vigoureux,
    éternel est son amour !
    Lui qui fendit la mer Rouge en deux parts,
    éternel est son amour !
    et fit passer Israël en son milieu,
    éternel est son amour !
    y rejetant Pharaon et ses armées,
    éternel est son amour !

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, La/Les religion(s)

    Samedi 20 juillet 2019

    LECTURE du livre de l’Exode (12, 37-42)

    « Ce fut une nuit de veille pour le Seigneur, quand il fit sortir d’Égypte les fils d’Israël »

    En ces jours-là, les fils d’Israël partirent de la ville de Ramsès en direction de Souccoth, au nombre d’environ six cent mille sans compter les enfants. Une multitude disparate les accompagnait, ainsi qu’un immense troupeau de moutons et de bœufs. Ils firent cuire des galettes sans levain avec la pâte qu’ils avaient emportée d’Égypte et qui n’avait pas levé ; en effet, ils avaient été chassés d’Égypte sans avoir eu le temps de faire des provisions. Le séjour des fils d’Israël en Égypte avait duré quatre cent trente ans.

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, La/Les religion(s)

    Matthieu (12, 1-8)

    « Le Fils de l’homme est maître du sabbat »

    En ce temps-là, un jour de sabbat, Jésus vint à passer à travers les champs de blé ; ses disciples eurent faim et ils se mirent à arracher des épis et à les manger. Voyant cela, les pharisiens lui dirent : « Voilà que tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire le jour du sabbat ! » Mais il leur dit : « 

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, La/Les religion(s)

    LECTURE du livre de l’Exode (3, 13-20)

    Dieu révèle son Nom à Moïse, et l’envoie pour libérer son peuple

    Dieu avait dit à Moïse: «Tu feras sortir d’Égypte mon peuple.» Moïse répondit: «J’irai donc trouver les fils d’Israël, et je leur dirai: “Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous.” Ils vont me demander quel est son nom; que leur répondrai-je?» Dieu dit à Moïse: «Je suis celui qui suis. Tu parleras ainsi aux fils d’Israël: “Celui qui m’a envoyé vers vous, c’est Je-Suis.”»
    Dieu dit encore à Moïse: «Tu parleras ainsi aux fils d’Israël: “Celui qui m’a envoyé vers vous, c’est Yahvé, c’est Le Seigneur, le Dieu de vos pères, Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob.” C’est mon nom pour toujours, c’est le mémorial par lequel vous me célébrerez, d’âge en âge. Va, rassemble les anciens d’Israël. Tu leur diras: “Le Seigneur, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, m’est apparu. Il m’a dit: J’ai décidé de m’occuper de vous et de ce qu’on vous fait subir en Égypte; j’ai dit: Je vous ferai monter de l’Égypte qui vous opprime vers le pays de Canaan, la terre qui ruisselle de lait et de miel.”

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, La/Les religion(s)

    LECTURE du livre de l’Exode (2, 1-15a)

    Moïse, élevé chez les Égyptiens, découvre la détresse de son peuple

    Un homme de la tribu de Lévi avait épousé une femme de la même tribu. Elle conçut, et elle donna naissance à un fils. Voyant qu’il était beau, elle le cacha durant trois mois. Lorsqu’il lui fut impossible de le tenir caché plus longtemps, elle prit une corbeille de jonc, qu’elle enduisit de bitume et de résine. Elle y plaça le bébé, et déposa la corbeille au bord du Nil, au milieu des roseaux. La sœur de l’enfant se tenait à distance pour voir ce qui allait arriver.

    Lire la suite