Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'ésotérisme

  • Table d'Emeraude d'Hermès Trismégiste

     

    TABULA SMARAGDINA HERMETIS
    VERBA SECRETORUM HERMETIS.


    Les Paroles des Secrets d'Hermès, qui furent écrits sur la table d'Emeraude, trouvée entre ses mains, dans l'antre sombre où fut découvert son corps inhumé.

    Vrai sans mensonge, certain et très vrai.

    Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. Et ce qui est en haut est comme ce qui en bas, pour réaliser les miracles d'une seule chose.

    Et de même toutes choses procèdent d'une seule, par la médiation d'une seule. Ainsi toutes choses naquirent de cette chose unique, par adaptation.

    Son père est le Soleil, sa mère la Lune. Le vent l'a porté en son sein. La terre est sa nourrice.

    Voici le père de tout le telesme du monde entier. Sa force est entière, si elle est tranformée dans la terre. Tu sépareras la terre du feu, le subtil du grossier, doucement, avec grande ingéniosité.

    Il monte de la terre au ciel, et redescend en terre, et reçoit la force des choses d'en haut et de celles d'en bas. Ainsi, tu auras la gloire du monde entier. Et c'est pourquoi toute l'obscurité te fuira. Voici l'énergie forte de toutes les énergies, qui vaincra toutes choses subtiles et pénétrera toutes choses solides.

    Ainsi fut créé le monde. Voici que seront des adaptations admirables, dont voici la manière.

    C'est pourquoi je m'appelle Hermès le Trois Fois Grand, possesseur des trois parties de la philosophie du monde entier. Ce que j'ai dit de l'opération du Soleil est terminé.


    Si vous avez compris ce que contient ce texte clé de la Science Hermétique, alors c'est que vous êtes un grand Initié, ou l'intelligence supérieure d'une âme-de-vie très avancée sur le sentier de l'évolution karmique, sinon, il est temps de sortir de votre léthargie spirituelle.

    *
    *  *

     

                                                                    SUITE ------->

     

    https://sites.google.com/site/grandoeuvre/Table-Emeraude

    Lien permanent
  • Les Caïnites ou Caïnistes



    Les caïnites ou caïnistes, apparus vers l'an 159, vénèrent Caïn et les Sodomites, et possèdent un Evangile de Judas dans lequel ce dernier est présenté comme un initié ayant trahi Jésus, à sa demande, pour assurer la rédemption de l'humanité.
    Le 2ème évêque de Lyon, Irénée (+ 208) dénonce cet évangile comme hérétique : « Ils (les caïnites) déclarent que Judas le traître était bien avisé de ces choses, et que lui seul, connaissant la vérité comme aucun autre, a accompli le mystère de la trahison. Ils ont produit une histoire fictive de ce genre, qu’ils ont appelé l'Evangile de Judas 7.
    Epiphane de Salamine (+ 402/403) combat également cet écrit hérétique.
    Une copie de la version plus ancienne rédigée en grec, est découverte par un paysan près d’El Minya dans le désert égyptien en 1978. Elle fait partie d'un papyrus d'une soixantaine de feuillets (entre 62 et 66 suivant les sources) appelé Codex de Tchacos, qui contient également 2 autres textes apocryphes : l'Épître de Pierre à Philippe et la Première Apocalypse de Jacques.
    L’Evangile de Judas, écrit en copte dialectal (sahidique), restauré et traduit par Rodolphe Kasser, ancien professeur de coptologie à l'université de Genève, et publié à Washington le 5 avril 2006 par la revue américaine The National Geographic, est authentifié comme datant du IIIe siècle ou du début du IVe.
    Les caïnites ont pour Judas [celui qui volait dans la bourse (Jean 12,6) et dans lequel Satan entra (Jean 13,21-27)] une vénération particulière et le louent comme un homme admirable : le plus illustre des fils de Caïn.
    Ils désirent réhabiliter Caïn, si maltraité dans le Pentateuque, et donnent la législation judaïque pour l'œuvre du Dieu du mal, ce Yahvé, rempli d'ignorance et d'orgueil, qui a créé le ciel et la Terre.
    Selon les conceptions gnostiques, le créateur, le démiurge, est un dieu mauvais, le malin, responsable de toutes les imperfections du monde.
    Pour les caïnites, Judas seul sait le mystère de la création des hommes et c'est pour cela qu'il a livré le Christ à ses ennemis. Par là il a rendu un grand service à l'humanité, car le Christ voulait réconcilier les hommes avec le Dieu créateur, alors qu'il fallait, au contraire, envenimer la haine des hommes contre celui-ci. La mort de Jésus devant procurer de grands biens au monde, Judas a fait une bonne action en la précipitant.
    Ce qui vient en premier dans cet évangile, c'est la critique de l'action de grâces au-dessus du pain, telle que les disciples la pratiquent. Ensuite, Judas dit à Jésus : « Je sais qui tu es et d'où tu viens : du Royaume immortel de Barbélo. Je ne suis pas digne de prononcer le nom de celui qui t'a envoyé » (Barbélo, dans la tradition gnostique, est l'aspect féminin de la Divinité et serait à l'origine du malheur dans ce monde parce qu’ayant créé le dieu mauvais ; Barbélo se serait repenti, après quoi Dieu aurait envoyé le Christ sur Terre pour sauver l'humanité). Puis, Jésus dit à Judas : « Tu surpasseras tous les autres, car tu sacrifieras l'homme qui me sert d'habit ». Il lui annonce qu'il sera le treizième disciple, qu'il sera maudit à travers les générations et qu'il viendra régner sur elles. Alors, « Les grands prêtres s'approchèrent de Judas et lui demandèrent : « Que fais-tu ici, toi, le disciple de Jésus ? Judas leur donna la réponse qu'ils souhaitaient. Et il reçut de l'argent et il leur livra. ». A la fin, le titre apparaît : Évangile de Judas. 8

    http://compilhistoire.pagesperso-orange.fr/gnosticisme.htm

    Lien permanent