Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Le début

J’ai le plaisir de prendre la barre de la goélette des Croqueurs de Mots

pour ce 184ème voyage en votre compagnie chers croqueurs et croqueuses :

Pour le défi du lundi 17 avril 2017

Je vais citer ci-dessous 8 premières phrases de livres (incipit)

et 8 dernières phrases (explicit).

Le défi du lundi consistera à choisir un début

et une fin de roman et d’écrire l’histoire (en prose ou en vers)

pour lier le début à la fin

DEBUTS DE ROMAN

« Bon, c’est parti« .

David Lodge – Thérapie

« Je ne sais pas trop par où commencer« .

Philippe Claudel – Les âmes grises

« C’est fini« .

Romain Gary – La promesse de l’aube.

« La situation manquait cruellement d’excitation« .

Maxime Chattam / la patience du diable

« Ils ont peur déjà, le désordre vient si vite« .

Judith Perrignon / Victor Hugo vient de mourir

« Je n’ai jamais été un homme violent« .

Pierre Lemaître / Cadres noir

« Alors qu’il avance d’un pas décidé dans le couloir de la station

Les Sablons à Neuilly, Vincent entend le métro approcher« .

Jacques Expert – Tu me plais

« La sonorité métallique du téléphone brise l’écho obstiné

mais monotone de la pluie qui tambourine sur le toit« .

Patricia Cornwell – Traînée de poudre

FINS DE ROMAN

« La vie, voyez-vous, ça n’est jamais si bon ni si mauvais qu’on croit. »

Guy de Maupassant – Une vie

« – Alors, qu’est-ce que t’as fait ?
– J’ai vieilli. »

Zazie dans le métro – Louis Pergaud

« Cela peut arriver à n’importe qui. »

Petits regrets et grands mensonges. Liane Moriarty

« Car c’est la suite de l’histoire qui importait.

Et ils étaient d’accord pour l’écrire ensemble.  »

Guillaume Musso – l’instant présent

« Je peux attendre pensa-t’il aussi longtemps qu’il le faudra. »

Le bleu de tes yeux – Mary Higgins Clark

« Quels gredins que les honnêtes gens ! »

Emile Zola, ‘Le ventre de Paris

« Allez-y voir vous-même, si vous ne voulez pas me croire. »

Lautréamont, ‘Les chants de Maldoror’

« Rira bien qui rira le dernier. »

Denis Diderot, ‘Le neveu de Rameau’

Pour les jeudis en poésie

Jeudi 13 Avril :  Le début

(au sens général du terme ou plus précisément le début de quelque chose)

Jeudi 20 Avril : la fin

(au sens général du terme ou plus précisément la fin de quelque chose)

Bon vent d’inspiration

Martine (Quai des rimes)

Le Môt de Dômi

Je n’ai pas grand chose à dire alors le peu que j’ai à dire

Je vous le dis par cette citation 
<a id=

Le début

Au début, il y eut un lecteur de Rousseau et une dessinatrice

Ils s’aimèrent et eurent trois enfants : deux artistes et une poète

Mon premier poème, à sept ans a été publié dans le journal de l’école

Depuis j’ai lu, j’ai dessiné, j’ai aimé et j’ai écrit des poèmes

 

J’ai lu des contes, des documentaires, j’ai voulu être archéologue

J’ai  lu des enquêtes dans la bibliothèque verte et j’ai continué en adulte

J’ai lu de l’eau de rose mais j’ai vite préféré la littérature érotique

J’ai lu des poèmes, des essais, des essais de poésie et de peinture

 

J’ai dessiné comme on dessine à l’enfance : des couleurs et des hachures

Ma mère pour illustrer les récitations apprises dans la liesse

J’ai exercé ma créativité au lycée : abstraction et encre de chine

Je me risque aujourd’hui à copier et à réapprendre les bases

 

J’ai aimé follement et passionnément ma petite famille

J’ai cherché à être parfaite, sainte, sage pour leur plaire

Mais comme la reconnaissance tardait à venir, j’ai pris la tangente

Vers les hommes qui me trouvaient souvent à leur goût d’homme

 

J’ai écrit des poèmes pour dire  mon amour à mes  proches

Comme les Romantiques, j’ai crié mon amour sans réciproque

Puis j’ai dit le plaisir qui se prend sans demander son reste

Et j’ai parlé de ce que j’aime et qui me le rend au centuple

 

Au début, il y eut un lecteur de Rousseau et une dessinatrice

Au début, j’ai lu Rousseau en dessinant des cœurs d’amour triste

Au début, j’ai  écrit des poèmes qui disaient mon amour au monde

Au début, j’ai été ce que je suis devenue : une poétesse dans sa ronde

 

11 avril 2017

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.