Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bleu

Pour la page 102, du bleu, du bleu avec Susi S

 

 
A day at the sea de Susi S    




Nouvelle : je viens de créer  l'Herbier sur Facebook



Eh oui, j'avais juré que jamais... mais ma participation au conseil d'administration de la fédération Union Pro Qi Gong m'a amenée à me contredire. Et voilà, j'ai ouvert une page personnelle et aujourd'hui je viens de créer un groupe.  J'espère qu'il sera plus dynamique que celui de google. 
Alors n'hésitez pas, si vous avez un compte Facebook à rejoindre l'Herbier et si vous n'en avez pas d'en créer un, pourquoi pas, car le groupe est un groupe fermé, les publications ne sont visibles que par ses membres. Vous n'êtes pas obligés de publier sur votre page mais vous pouvez toujours publier sur la communauté et avoir un regard sur les publications.

 

 Bon dimanche et bonne plume.

https://imagesreves.blogspot.fr/2018/02/pour-la-page-102-du-bleu-du-bleu-

Bleu

 

Le soleil sur les épaules

Je lève les yeux vers le ciel

Et ce bleu du Maroc, éternel

M’en rappelle d’autres

 

Le bleu des nus de Matisse

Bras croisé derrière la nuque

Jambe repliée devant le buste

Le bleu du Maroc de Matisse

 

« La porte de la Casbah » bleu-

Lumière de l’Orient, unique

Bleu de la mer ou de l’Atlantique

Bleu de volume et de distance

 

Comme pour son aîné Cézanne

Qui peignit beaucoup de vases

Bleus : bleu de cobalt, bleu de Prusse

Bleu d’outremer,  noir de pêche

 

Le bleu de cobalt des faïences

Et des maisons portugaises

Le bleu d’outremer tiré d’une pierre

Le «  Prusse » plus bleu que le bleu pétrole.

 

Le bleu utilisé par Majorelle

Pour peindre sa villa marocaine

Choqua tant de monde

Qu’on l’appela « bleu Majorelle »

 

C’est un bleu outremer intense

Clair, doux qui tranche

Avec le vert des plantes

Et les fleurs jaunes, oranges …

 

« Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux »

Chantait Edith Piaf à son amoureux.

 

 

 

 

 

 

Chez moi, il y des palmiers

Dans le ciel dégagé

 

Chez moi, il y a des nuages

Dans le ciel d'orage

 

Chez moi, il y a l'océan

Qui joue avec le vent

 

Chez moi, il y a la pluie

Qui tombe même la nuit

 

Chez moi, il y a le soleil

Qui rit dès le réveil

 

Chez moi, le champagne

Pétille dans les verres

 

Chez moi, le thé somnole

Dans le midi de canicule

 

Chez moi, c'est ici encore

Chez moi, c'est là-bas si fort

 

 

Tiré de mon livre "Paysages marocains"

 

 

Les commentaires sont fermés.