Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Je me souviens de notre maison

Défi anniversaire, la 200ème !!!

  1. février 2018· 1 commentaire · Catégories: Annonce défi

Après les Cardabouche qui ont proposé un défi de haut vol,

non seulement, sont-ils dessinateurs,  écrivains mais aussi des concepteurs,

 c’est Durgalola qui prend la barre pour ce défi anniversaire.

200 défis divisés par 25 par an en moyenne ;

cela fait au moins huit ans de défis proposés par des capitaines de trempe

bien différente, tous animés par l’amour d’écrire et/ou l’amour de la poésie.

Alors bon anniversaire moussaillons et capitaines.

pour le défi du lundi 19 février :

la principale consigne est de commencer son texte par

« je me souviens »

et une proposition de consigne supplémentaire, uniquement si vous en avez envie,

choisir un mot unique dans la liste et l’intégrer dans votre texte :

« maison, anniversaire, rouge, bateau ou lundi »

Je vous salue bien bas Moussaillons et Capitaine Dom,

en vous souhaitant la meilleure inspiration possible.

Le Môt de Dômi

Je pense que nous avons tous au fond d’un grenier

de belles histoires à se souvenir

et merci à toi Durgalola de nous permettre d’y replonger.

Je suis très heureuse de vous retrouver.

Pour ce défi anniversaire, ce serait bien si vous le pouvez,

d’inviter des anciens, personnellement je ne connais pas tout le monde.

De mon côté, je vais faire appel à tous ceux que j’ai dans ma liste.

Je me joins à Durgalola pour vous saluer bien bas Moussaillons

en vous souhaitant la meilleure inspiration possible.

Bises amirales.

Dômi

http://croqueursdemots.apln-blog.fr/2018/02/13/defi-anniversaire-la-200eme/

Je me souviens de notre maison

Je me souviens de notre maison, dans la cour de l'usine

Que tu dirigeais: elle était en difficulté avant toi

Tu vais mis toutes tes forces pour la redresser

Mais il fallait licencier du personnel

Qui t'avait pris en otage, oui, comme dans les films

Je me souviens de notre maison  dans laquelle

J'ai attendu de tes nouvelles, me faisant des films

Sur ce qu'ils pourraient te faire: ils t'ont libéré

Au bout de longues heures mais ils nous ont coupé

Le gaz qui nous nous permettait d'avoir le chauffage et l'eau chaude

Pendant de longues semaines, voire des mois

L'hiver humide du Nord m'a paru long sans chauffage, juste des poêles

D'appoint; pas de douche, chauffer de l'eau comme dans mon enfance

Pour faire une toilette de chat complète

Ne plus songer à traverser la cour de l'usine

Ambiance de guerre froide, les voisins nous comprennent

L'usine a finalement fermé, nous sommes partis

Et un jour, nous avons appris que notre maison

Avait été incendiée, envolée notre première maison

A deux; je me souviens de notre maison.

 

14 février 2018

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.