Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, Des poèmes, Musique

    Desireless - Voyage, voyage (1987)

    Au dessus des vieux volcans
    Glissent des ailes sous les tapis du vent
    Voyage, voyage
    Éternellement
    De nuages en marécages
    De vent d'Espagne en pluie d'équateur
    Voyage, voyage
    Vole dans les hauteurs
    Au dessus des capitales
    Des idées fatales
    Regardent l'océan
    Voyage, voyage
    Plus loin que la nuit et le jour (voyage, voyage)
    Voyage (voyage)
    Dans l'espace inouï de l'amour
    Voyage, voyage
    Sur l'eau sacrée d'un fleuve indien, (voyage, voyage)
    Voyage (voyage)
    Et jamais ne revient
    Sur le Gange ou l'Amazone
    Chez les blacks, chez les sikhs, chez les jaunes
    Voyage, voyage
    Dans tout le royaume
    Sur les dunes du Sahara
    Des îles Fidji au Fujiyama
    Voyage, voyage
    Ne t'arrêtes pas
    Au dessus des barbelés
    Des coeurs bombardés
    Regardent l'océan
    Voyage, voyage
    Plus loin que la nuit et le jour (voyage, voyage)
    Voyage (voyage)
    Dans l'espace inouï de l'amour
    Voyage, voyage
    Sur l'eau sacrée d'un fleuve indien (voyage, voyage)
    Voyage (voyage)
    Et jamais ne revient
    Au dessus des capitales
    Des idées fatales
    Regardent l'océan
    Voyage, voyage
    Plus loin que la nuit et le jour (voyage, voyage)
    Voyage (voyage)
    Dans l'espace inouï de l'amour
    Voyage, voyage
    Sur l'eau sacrée d'un fleuve indien (voyage, voyage)
    Voyage (voyage)
    Et jamais ne revient
    Voyage, voyage
    Plus loin que la nuit et le jour
    Source : LyricFind

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, Des poèmes, Musique

    J'aime regarder les filles

    J'aime regarder les filles qui marchent sur la plage
    Sur leur peau le soleil caresse bien trop sage
    Le vent qui les décoiffe un goût de sel sur mes lèvres
    J'aime
    J'aime regarder les filles qui marchent sur la plage
    Les hanches qui balancent et les sourires fugaces
    Je regarde les vagues qui jouent avec leur corps
    J'aime
    J'aime regarder les filles qui marchent sur la plage
    Leurs poitrines gonflées par le désir de vivre
    Leurs yeux qui se détournent quand tu les regardes
    J'aime
    J'aime regarder les filles qui marchent sur la plage
    Le soleil sur leur peau qui jour à cache-cache
    Et des ombres solaires le parfum volage
    J'aime (les filles, les filles)
    Regarder les filles (les filles, les filles), les filles (les filles, les filles)
    J'aime regarder les filles (les filles, les filles)
    Le soleil sur leur peau (les filles, les filles)
    Leur hanches qui balancent (les filles)
    Leur poitrine gonflée (les filles)
    J'aime regarder les filles (les filles, les filles, les filles, les filles)
    J'aime
    J'aime
    J'aime regarder les filles qui marchent sur la plage
    Quand elles se déshabillent et font semblant d'être sages
    Leurs yeux qui se demandent mais quel est ce garçon
    J'aime
    J'aime regarder les filles qui marchent sur la plage
    Leur ventre qui se colle sur le sable chaud
    Le vent qui les décoiffe et les sourires fugaces
    J'aime regarder les filles qui marchent sur la plage
    J'aime
    Regarder les filles
    Les filles, les filles
    J'aime
    Regarder les filles
    Regarder les filles
    J'aime regarder les filles
    J'aime regarder les filles
    Les filles, les filles, les filles, les filles
    Les filles, les filles, les filles, les filles, les filles, les filles
    J'aime regarder les filles
    J'aime regarder les filles
    J'aime regarder les filles
    Source : LyricFind
    Paroliers : Patrick Coutin
    Paroles de J'aime… regarder les filles © Sony/ATV Music Publishing LLC

    Lire la suite

  • Catégories : Ateliers d'écriture, CE QUE J'ECRIS/CE QUE JE CREE

    Mon poème inédit sur ce blog:J'ai du bon courant

     

    Pour ce défi 239, c’est Jeanne Fadosi qui s’y colle.

    Voilà ce qu’elle nous propose …

    Celles et ceux qui sont passés ici ce matin savent déjà que le thème est l’électricité.

    Mon papa ayant fait partie pendant pratiquement toute sa vie professionnelle

    de la grande aventure de l’électricité au XXe siècle, elle a fait partie de ma vie dès ma naissance.

    Même que je suis née dans le logement de fonction attribué à mes parents,

    les accouchements à l’hôpital ou en clinique étant encore loin d’être généralisés en 1950.

    Pour le défi n°239 de lundi prochain (28 septembre)

    je vous invite donc à écrire un petit texte en prose ou en vers

    portant sur un moment (passé, présent, à venir, réel ou imaginaire)

    particulier (joyeux, saugrenu, étrange, stressant, agréable …)

    dans lequel l’électricité (ou son absence) y a joué un rôle important.

    Mots imposés à inclure (ambre, ampoule, appareil).

    Pour les jeudis poésie

    de cette semaine (24 septembre), l’électricité dans ses usages purement ludiques

    et de la semaine prochaine (1er octobre), tout autre lien avec l’électricité,

    à moins que vous ne préfériez avoir le champ libre sans contrainte d’un fil conducteur.

    (même pas électrique

    Lire la suite