Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musique

  • Catégories : Musique

    Je réécoute (et réécoute mes CD):Jean Schultheis - Confidence pour confidence

    Résultat de recherche d'images pour "3 CD ANN2ES 80"Je me fous, fous de vous, vous m'aimez
    Mais pas moi, moi je vous voulais mais
    Confidence pour confidence
    C'est moi que j'aime à travers vous

    Si vous voulez les caresses restez pas
    Pas chez moi, moi j'aime sans sentiment
    Confidence pour confidence
    C'est moi que j'aime à travers vous

    Mais aimez-moi à genoux j'en suis fou
    Mais de vous à moi je vous avoue
    Que je peux vivre sans vous
    Aimez-moi à genoux j'en suis fou
    Et si ça vous fait peur 
    Dites-vous que sans moi 
    vous n'êtes rien du tout

    Tout pour rien, rien pour vous
    Vous m'aimez mais je joue

     

    J'oublie tout 
    Confidence pour confidence
    C'est toujours moi que j'aime à travers vous

    Vous pleurez révoltée taisez-vous
    Vous m'aimez mais pas moi
    Moi je vous veux pour moi et pas pour vous
    Vous je m'en fous tant pis pour vous
    Aimez-moi à genoux j'en suis fou
    Et n'oubliez jamais que je joue 
    Contre vous, vous pour moi sans vous
    Vous l'avez voulu, tant pis pour vous
    Aimez-moi
    Mais confidence pour confidence
    C'est moi que j'aime à travers vous

    Et je me fous, fous de vous, vous m'aimez
    Mais pas moi, moi je vous voulais
    Mais confidence pour confidence
    C'est moi que j'aime à travers vous

    Si vous voulez les caresses restez pas
    Pas chez moi, moi j'aime sans sentiment
    Confidence pour confidence
    C'est moi que j'aime à travers vous

    Mais je me fous, fous de vous, vous m'aimez
    Mais pas moi
     

     

     https://www.paroles.net/jean-schultheis/paroles-confidence-pour-confidence
     

    Lire la suite

  • (Taylor Swift -) marjorie (Official Lyric Video) pour le prénom du mercredi

    Liste des prénoms du mercredi...

    Liste des prénoms du mercredi

    La cour de récré de JB

    (Participation à mettre sur votre blog le mercredi matin, personnage réel ou fictif au choix...
    Ecriture, dessin, photo acceptés, merci !)

      Voici la liste des prénoms proposés

     En bleu = terminé

     

    Commencé avec Bertille le 29-09-2010 wink2

     

    Vespasien 4-5-2022

    Armance 11-5-2022

    Cléon 18-5-2022

    Eliette  25-5-2022

     

    Cassien 1-6-2022

    Colombe 8-6-2022

    Ferréol 15-6-2022

    Marjorie 22-6-2022

    http://jill-bill.eklablog.com/liste-des-prenoms-du-mercredi-a113378960

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, Des poèmes, Musique

    Michel Polnareff ~ Le Bal Des Laze(entendu aux Grosses têtes)

    Paroles
     
    Je serai pendu demain matin
    Ma vie n'était pas faite
    Pour les châteaux
    Tout est arrivé ce soir de juin
    On donnait une fête
    Dans le château
    Dans le château de Laze
    Le plus grand bal de Londres
    Lord et Lady de Laze
    Recevaient le grand monde
    Diamants, rubis, topazes
    Et blanches robes longues
    Caché dans le jardin
    Moi, je serrais les poings
    Je regardais danser
    Jane et son fiancé
    Je serai pendu demain au jour
    Dommage pour la fille
    De ce château
    Car je crois qu'elle aimait bien l'amour
    Que l'on faisait tranquille
    Loin du château
    Dans le château de Laze
    Pour les 20 ans de Jane
    Lord et Lady de Laze
    Avaient reçu la Reine
    Moi, le fou que l'on toise
    Moi, je crevais de haine
    Caché dans le jardin
    Moi, je serrais les poings
    Je regardais danser
    Jane et son fiancé
    Dans le château de Laze
    Pour les 20 ans de Jane
    Lord et Lady de Laze
    Avaient reçu la Reine
    Moi, le fou que l'on toise
    Moi, moi, je crevais de haine
    Je serai pendu demain matin
    Ça fera quatre lignes
    Dans les journaux
    Je ne suis qu'un vulgaire assassin
    Un vagabond indigne
    De ce château
    Dans le château de Laze
    Peut-être bien que Jane
    À l'heure où l'on m'écrase
    Aura un peu de peine
    Mais ma dernière phrase
    Sera pour qu'on me plaigne
    Puisqu'on va lui donner
    Un autre fiancé
    Et que je n'pourrai pas
    Supprimer celui-là
    Source : Musixmatch
    Paroliers : Pierre Delanoe / Michel Polnareff

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, Des poèmes, Musique

    J'ai vu

     

    Interprète : Niagar


    J'ai vu Berlin Bucarest et Pékin

    Comme si j'y étais

    Matin et soir le nez dans la télé

    C'est encore plus vrai

    J'étais de tous les combats

    Collée devant l'écran

    À la fois à Soweto

    En Chine et au Liban

    Lancer des pierres au bord de Gaza

    Je ne regrette pas

    Des religieux au nom de leur foi

    M'ont lancé une fatwa

     

    J'ai vu la guerre (guerre)

    La victoire

    Était au bout de leurs fusils

    J'ai vu le sang (sang)

    Sur ma peau

    J'ai vu la fureur et les cris

    Et j'ai prié (ié)

    J’ai prié

    Tous ceux qui se sont sacrifiés

    J'ai vu la mort (mort)

    Se marrer

    Et ramasser ceux qui restaient

    Et j'ai vu

     

    Que cent mille fleurs

    S'ouvrent à jamais

    J'ai déjà donné

    Les drapeaux rouges

    Ont cessé de flotter

    Je les ai brûlés

    Un homme ce matin

    S'est jeté sous un train

    Abandonné comme un chien

    La misère et la faim

    Le pire est à craindre pour demain

    Ça ne me fait rien

    Accrochée à ma fenêtre bleutée

    J'ai cherché la vérité

     

    (x 2)

    J'ai vu la guerre (guerre)

    La victoire

    Était au bout de leurs fusils

    J'ai vu le sang (sang)

    Sur ma peau

    J'ai vu la fureur et les cris

    Et j'ai prié (ié)

    J’ai prié

    Tous ceux qui se sont sacrifiés

    J'ai vu la mort (mort)

    Se marrer

    Et ramasser ceux qui restaient

    Et j'ai vu

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, Des poèmes, Musique

    Toutes les femmes de ta vie

    Interprète : L5

    Année : 2001

    Si on reconsidère les choses

    Je ne suis pas ton idéal

    Écoute ce que je te propose

    Descends-moi de mon piédestal

    Je ne suis pas celle qu’on dispose

    En jolie statue de cristal

    Je préfère quand tout nous oppose

    Sois mon rival

     

    L’amour a tellement de visages

    À toi d’ouvrir les yeux

    Est-ce que tu envisages ?

     

    Toutes les femmes de ta vie

    En moi réunies

    Ton âme sœur, ton égérie

    Parfois ta meilleure ennemie

    Toutes les femmes de ta vie

    Glamour ou sexy

    L’héroïne de tes envies

    Je suis toutes les femmes

    Tu vois toutes les femmes de ta vie

     

    Je ferai semblant de te croire

    Quand parfois je sais que tu mens

    Je ne ferai même pas d’histoires

    Si tes ex reviennent en courant

    Je suis aussi ton oxygène

    Quand tu as le souffle coupé

    Une histoire pour s’éloigner des

    Contes de fées

     

    L’amour a tellement de visages

    À toi d’ouvrir les yeux

    Est-ce que tu envisages ?

     

    Toutes les femmes de ta vie

    En moi réunies

    Ton âme sœur, ton égérie

    Parfois ta meilleure ennemie

    Toutes les femmes de ta vie

    Glamour ou sexy

    L’héroïne de tes envies

    Je suis toutes les femmes

    Tu vois toutes les femmes de ta vie

     

    Toutes celles que je suis

    Sont là en moi

    Tu vois

    Si tu fermes les yeux

    Regarde en toi

    Regarde un peu tout c’que tu perds

     

    (x 3)

    Toutes les femmes de ta vie

    En moi réunies

    Ton âme sœur, ton égérie

    Parfois ta meilleure ennemie

    Toutes les femmes de ta vie

    Glamour ou sexy

    L’héroïne de tes envies

    Je suis toutes les femmes

    Tu vois toutes les femmes de ta vie

    https://n-oubliez-pas-les-paroles.fandom.com/fr/wiki/Toutes_les_femmes_de_ta_vie?fbclid=IwAR1wNTZEU7UbyX-2NT90kn_bnsOL8tF_DjhlbKD5NMwkwnx2ZTOrjavu0Js

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, Des poèmes, Musique

    Les princes des villes

    Briller comme une étoile filante

    C’est l’aventure qui les tente

    Et puis cet étrange pouvoir

    Qui s’est glissé dans leur regard

    Vivre plus vite que les autres

    Avoir un pied dans le futur

    Vivre les rêves qui sont les nôtres

    Et obéir à sa nature

    Puisque rien ne dure vraiment

     

    Et les princes des villes

    N’ont pas besoin d’armure

    Dans les grandes voitures

    Les rêves sont faciles

    Et leurs nuits de vinyle

    Sont collées sur les murs

    Mais rien n’est vraiment sûr

    Et l’avenir fragile

    Pour les princes des villes

     

    Des idées bizarres

    Vibrent au rythme des guitares

    Des rock’n’roll stars

     

    Qu’on les adore, qu’on les jalouse

    Comme des maîtresses andalouses

    Qu’on leur élève des statues

    Qu’on les affiche dans les rues

    Mais au matin d’un nouveau jour

    Qu’on les piétine, qu’on les insulte

    Qu’on établisse de nouveaux cultes

    Et qu’on les oublie pour toujours

    Puisque rien ne dure vraiment

     

    Mais les princes des villes

    N’ont pas besoin d’armure

    Dans les grandes voitures

    Les rêves sont faciles

    Et leurs nuits de vinyle

    Sont collées sur les murs

    Mais rien n’est vraiment sûr

    Et l’avenir fragile

    Pour les princes des villes

     

    (x 4)

    Des idées bizarres

    Vibrent au rythme des guitares

    Des rock’n’roll stars

    Des rêves et des mots

    Vibrent au rythme des pianos

    Du rock’n’roll show

    https://n-oubliez-pas-les-paroles.fandom.com/fr/wiki/Les_princes_des_villes?fbclid=IwAR0wBVlGrb7etwfPv6IMsG1WCFJScrKUnged4ifvWJ1zzdoCoEwbYKMQCDw

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, Des poèmes, Musique

    LE CHANTEUR ARNO EN CINQ TITRES

    Le chanteur Arno en cinq titres © YouTube - Anro

    Samedi 23 avril 2022, le chanteur belge Arno s’est éteint, après avoir lutté durement contre un cancer du pancréas. Finalement, l’artiste a tiré sa révérence à seulement 72 ans. Pour lui rendre hommage, la rédaction revient sur cinq de ses chansons et réinterprétations les plus marquantes.

    Cinq. C’est le nombre de décennies durant lesquelles a exercé le chanteur Arno. En anglais, français et parfois même en flamand, les titres du chanteur belge raisonnent encore dans nos têtes. La popularité, Arno y accède dès les années 80 avec son groupe TC Matic, avec notamment le titre Putain, putain qui le rendra véritablement célèbre. Quelques années plus tard, en 1986, il décide pourtant de poursuivre sa carrière en solo. Cinquante années de carrière disponibles sur la plateforme musicale Deezer.

    Retrouvez toute les titres d'Arno sur Deezer
    Retrouvez toute les titres d'Arno sur Deezer

    CINQ CHANSONS CÉLÈBRES CHANSONS DE L’ARTISTE

    Putain, Putain (1983)

    Au début des années 1970, Arno démarre sa carrière avec le groupe de rock TC Matic. Écrite par le chanteur, la chanson trilingue (les paroles sont principalement en français, mais le texte contient quelques phrases en anglais et en néerlandais) est une sorte d’hymne à l’Europe, comme l'interprète l'avouera lors d’une interview accordée à Ray Cokes pour la RTBF. En 2021, il enregistre de nouveau la chanson pour son album solo Vivre, avec comme guest pour l'interpréter en concert un certain Stromae...

    Les filles du bord de mer (1993)

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, Des poèmes, Musique

    J'aime la vie - Sandra Kim

    J'aime la vie - Sandra Kim
    Je vois des gens courber le dos
    Comme si la vie marquait zéro
    Moi j'ai quinze ans et je te dis
    Whoa whoa... j'aime la vie
    (J'aime la vie - la vie, toute la vie)Il faut y croire, j'ai moi aussi
    Des flashs d'espoir, des insomnies
    Mais au total, à l'addition
    J'aime l'horizonJ'aime, j'aime la vie
    (Même si c'est une folie)
    J'aime, j'aime la vie
    (Bravo pour le défi)
    J'aime, j'aime la vie
    Ne m'en veuillez pas
    Je suis née comme ça
    J'aime, j'aime la vieWhoa... et tant pis
    S'il pleut un peu beaucoup sur moi
    Whoa whoa... tu es làDevant Jacques Brel, devant Mozart
    Je m'sens petite, j'ai le cafard
    Je ne suis rien qu'une poussière
    Dans cet univers
    (C'est la vie - la vie, toute la vie)
    Mais dès qu'tu m'aimes, dès qu'tu souris
    Mes joies s'enchaînent à l'infini
    Y a plus de Brel, plus de Mozart
    Ma vie redémarre
    J'aime, j'aime la vie
    (Même si c'est une folie)
    J'aime, j'aime la vie
    (Bravo pour le défi)
    J'aime, j'aime la vie
    Ne m'en veuillez pas
    Je suis née comme ça
    J'aime, j'aime la vie
    Tant pis s'il pleut un peu sur moi
    J'aime, j'aime la vie
    (Même si c'est une folie)
    J'aime, j'aime la vie
    (Bravo pour le défi)
    J'aime, j'aime la vie
    Ne m'en veuillez pas
    Je suis née comme ça
    J'aime, j'aime la vie
    (Même si c'est une folie)
    J'aime, j'aime la vie
    (Bravo pour le défi)
    Pour les jours qui n'vont pas
    J'ai un truc à moi
    Je compte sur toi
    J'aime, j'aime la vie
    Whoa... et tant pis
    S'il pleut un peu beaucoup sur moi
    Whoa whoa... la vie - oui, tu es là
    Source : LyricFind

    Lire la suite

  • France Gall - Il jouait du piano debout (Audio officiel)

    Ne dites pas que ce garçon était fou
    Il ne vivait pas comme les autres, c'est tout
    Et pour quelles raisons étranges
    Les gens qui n'sont pas comme nous, ça nous dérange
    Ne dites pas que ce garçon n'valait rien
    Il avait choisi un autre chemin
    Et pour quelles raisons étranges
    Les gens qui pensent autrement, ça nous dérange
    Ça nous dérange
    Il jouait du piano debout
    C'est peut-être un détail pour vous
    Mais pour moi, ça veut dire beaucoup
    Ça veut dire qu'il était libre
    Heureux d'être là malgré tout
    Jouait du piano debout
    Quand les trouillards sont à genoux
    Et les soldats au garde à vous
    Simplement sur ses deux pieds
    Il voulait être lui, vous comprenez
    Il n'y a que pour sa musique, qu'il était patriote
    Il s'rait mort au champ d'honneur pour quelques notes
    Et pour quelles raisons étranges
    Les gens qui tiennent à leurs rêves, ça nous dérange
    Lui et son piano, ils pleuraient quelques fois
    Mais c'est quand les autres n'étaient pas là
    Et pour quelles raisons bizarres
    Son image a marqué ma mémoire
    Ma mémoire
    Il jouait du piano debout
    C'est peut-être un détail pour vous
    Mais pour moi, ça veut dire beaucoup
    Ça veut dire qu'il était libre
    Heureux d'être là malgré tout
    Jouait du piano debout
    Il chantait sur des rythmes fous
    Et pour moi ça veut dire beaucoup
    Ça veut dire "essaie de vivre
    Essaie d'être heureux, ça vaut le coup"
    Il jouait du piano debout
    C'est peut-être un détail pour vous
    Mais pour moi, ça veut dire beaucoup
    Ça veut dire qu'il était libre
    Heureux d'être là malgré tout
    Il jouait du piano debout
    Quand les trouillards sont à genoux
    Et les soldats au garde à vous
    Simplement sur ses deux pieds
    Il voulait être lui, vous comprenez
    Jouait du piano debout
    Source : LyricFind
    Paroliers : Michel Berger
    Paroles de Il jouait du piano debout © Universal Music Publishing Group

    Lire la suite

  • The Cranberries - Zombie (Official Music Video) pour la Saint-Patrick

    La musique , les chansons,Les paysages,la religion, l’art, l’histoire, la presse, les films, les livres, les expos, les infos, les poèmes, l’actu, les œuvres, les artistes, les polars nourrissent ce blog mais aussi mes 14 livres dont "mes-paysages-de-nerval-et-baudelaire"en vente ici

    mes-paysages-de-nerval-et-baudelaire.png

    Lire la suite

  • Charles Aznavour - Je m'voyais déjà (Audio Officiel)

    Paroles de Charles AZNAVOUR
    Musique de Charles AZNAVOUR
    © RAOUL BRETON EDITIONS - 1960

     
     
     
    Écoutez "Je M'voyais Déjà…"
    sur Amazon Music Unlimited (ad)
     
     
     

    Paroles de la chanson Je M'voyais Déjà  par Charles Aznavour

    À dix-huit ans j'ai quitté ma province
    Bien décidé à empoigner la vie
    Le cœur léger et le bagage mince
    J'étais certain de conquérir Paris

    Chez le tailleur le plus chic j'ai fait faire
    Ce complet bleu qu'était du dernier cri
    Les photos, les chansons et les orchestrations
    Ont eu raison de mes économies

    Je m'voyais déjà en haut de l'affiche
    En dix fois plus gros que n'importe qui mon nom s'étalait
    Je m'voyais déjà adulé et riche
    Signant mes photos aux admirateurs qui se bousculaient

    J'étais le plus grand des grands fantaisistes
    Faisant un succès si fort que les gens m'acclamaient debout
    Je m'voyais déjà cherchant dans ma liste
    Celle qui le soir pourrait par faveur se pendre à mon cou

    Mes traits ont vieilli, bien sûr, sous mon maquillage
    Mais la voix est là, le geste est précis et j'ai du ressort
    Mon cœur s'est aigri un peu en prenant de l'âge
    Mais j'ai des idées, j'connais mon métier et j'y crois encore

    Rien que sous mes pieds de sentir la scène
    De voir devant moi un public assis, j'ai le cœur battant
    On m'a pas aidé, je n'ai pas eu de veine
    Mais au fond de moi, je suis sûr au moins que j'ai du talent

    Mon complet bleu, y a trente ans que j'le porte
    Et mes chansons ne font rire que moi
    J'cours le cachet, je fais du porte à porte
    Pour subsister je fais n'importe quoi

    Je n'ai connu que des succès faciles
    Des trains de nuit et des filles à soldats
    Les minables cachets, les valises à porter
    Les p'tits meublés et les maigres repas

    Je m'voyais déjà en photographie
    Au bras d'une star l'hiver dans la neige, l'été au soleil
    Je m'voyais déjà racontant ma vie
    L'air désabusé à des débutants friands de conseils

    J'ouvrais calmement les soirs de première
    Mille télégrammes de ce Tout-Paris qui nous fait si peur
    Et mourant de trac devant ce parterre
    Entré sur la scène sous les ovations et les projecteurs

    J'ai tout essayé pourtant pour sortir du nombre
    J'ai chanté l'amour, j'ai fait du comique et de la fantaisie
    Si tout a raté pour moi, si je suis dans l'ombre
    Ce n'est pas ma faute mais celle du public qui n'a rien compris

    On ne m'a jamais accordé ma chance
    D'autres ont réussi avec peu de voix et beaucoup d'argent
    Moi j'étais trop pur ou trop en avance
    Mais un jour viendra je leur montrerai que j'ai du talent

     
     
     
    Écoutez "Je M'voyais Déjà…"
    sur Amazon Music Unlimited (ad)
     
     
    Paroles.net dispose d’un accord de licence de paroles de chansons avec la Société des Editeurs et Auteurs de Musique (SEAM)

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, Des poèmes, Musique

    Amel Bent - Ma philosophie (Clip officiel)

    Je n'ai qu'une philosophie
    Être acceptée comme je suis
    Malgré tout ce qu'on me dit
    Je reste le poing levé
    Pour le meilleur comme le pire
    Je suis métisse mais pas martyre
    J'avance le cœur léger
    Mais toujours le poing levé
    Lever la tête, bomber le torse
    Sans cesse redoubler d'efforts
    La vie ne m'en laisse pas le choix
    Je suis l'as qui bat le roi
    Malgré nos peines, nos différences
    Et toutes ces injures incessantes
    Moi je lèverai le poing
    Encore plus haut, encore plus loin
    Viser la Lune
    Ça ne me fait pas peur
    Même à l'usure
    J'y crois encore et en cœur
    Des sacrifices
    S'il le faut j'en ferai
    J'en ai déjà fait
    Mais toujours le poing levé
    Je ne suis pas comme toutes ces filles
    Qu'on dévisage, qu'on déshabille
    Moi j'ai des formes et des rondeurs
    Ça sert à réchauffer les cœurs
    Fille d'un quartier populaire
    Qui a apprit à être fier
    Bien plus d'amour que de misère
    Bien plus de cœur que de pierre
    Je n'ai qu'une philosophie
    Être acceptée comme je suis
    Avec la force et le sourire
    Le poing levé vers l'avenir
    Lever la tête, lever le torse
    Sans cesse redoubler d'efforts
    La vie ne m'en laisse pas le choix
    Je suis l'as qui bat le roi
    Viser la Lune
    Ça ne me fait pas peur
    Même à l'usure
    J'y crois encore et en cœur
    Des sacrifices
    S'il le faut j'en ferai
    J'en ai déjà fait
    Mais toujours le poing levé
    Viser la Lune
    Ça ne me fait pas peur
    Même à l'usure
    J'y crois encore et en cœur
    Des sacrifices
    S'il le faut j'en ferai
    J'en ai déjà fait
    Mais toujours le poing levé
    Viser la Lune
    Ça ne me fait pas peur
    Même à l'usure
    J'y crois encore et en cœur
    Des sacrifices
    S'il le faut j'en ferai
    J'en ai déjà fait
    Mais toujours le poing levé
    Source : LyricFind
    Paroliers : Amel Bent / Blair Mackichan / Melanie Georgiades
    Paroles de Ma philosophie © Universal Music Publishing Group

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, Des poèmes, Musique

    Rêve de Gauguin

    Il se voyait ancré dans la baie de Cook
    Des vahinés lui apportant des aphrodisiaques
    Un p'tit job à Papeete, des nuits dans les hamacs
    Des marsouins qui sauteraient à l'aube dans la mer calme comme un lac

    Délire du petit matin
    Rêve de Gauguin
    Délire du petit matin
    Rêve de Gauguin

    Il se voyait buvant sous les manguiers le soir
    À l'heure où le soleil rend les nuages austères
    Vieux sage et musicien, enfin libre comme l'air
    Écoutant les pirogues glisser et les notes lointaines des ukulélés

    Gigi en était là quand il a mis les voiles
    Il voulait l'aventure, changer d'identité
    Les pluies chaudes sous les palmes, près d'une fille allongée
    Il rêvait de cascades et de soirées sublimes aux parfums de tiaré

    Délire du petit matin
    Rêve de Gauguin
    Délire du petit matin
    Rêve de Gauguin

    Gigi en était là quand il a mis les voiles
    Il voulait l'aventure, changer d'identité
    Briser tous les miroirs, ne plus se regarder
    Il rêvait des lagunes, des barrières de corail, des horizons dorés

    Délire du petit matin
    Rêve de Gauguin

    https://flowlez.com/en/songs/reve-de-gauguin-1059325/

    Lire la suite

  • Catégories : CE QUE J'AIME/QUI M'INTERESSE, Des poèmes, Musique

    Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai-Francis Cabrel

    Mon enfant nue sur les galets
    Le vent dans tes cheveux défaits
    Comme un printemps sur mon trajet
    Un diamant tombé d'un coffret
    Seule la lumière pourrait
    Défaire nos repères secrets
    Où mes doigts pris sur tes poignets
    Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai
    Et quoique tu fasses
    L'amour est partout où tu regardes
    Dans les moindres recoins de l'espace
    Dans le moindre rêve où tu t'attardes
    L'amour comme s'il en pleuvait
    Nu sur les galets

    Le ciel prétend qu'il te connaît
    Il est si beau c'est sûrement vrai
    Lui qui ne s'approche jamais
    Je l'ai vu pris dans tes filets
    Le monde a tellement de regrets
    Tellement de choses qu'on promet
    Une seule pour laquelle je suis fait
    Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai
    Mais quoique tu fasses
    L'amour est partout où tu regardes
    Dans les moindres recoins de l'espace
    Dans le moindre rêve où tu t'attardes
    L'amour comme s'il en pleuvait
    Nu sur les galets

    On s'envolera du même quai
    Les yeux dans les mêmes reflets
    Pour cette vie et celle d'après
    Tu seras mon unique projet
    Je m'en irai poser tes portraits
    À tous les plafonds de tous les palais
    Sur tous les murs que je trouverai
    Et juste en dessous, j'écrirai
    Que seule la lumière pourrait

    Et mes doigts pris sur tes poignets
    Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai

    https://www.paroles-musique.com/paroles-Francis-Cabrel-Je-t-aimais-je-t-aime-je-t-aimerai-lyrics,p01009644

    Lire la suite

  • Victoires de la musique : le groupe stéphanois Terrenoire sacré "révélation masculine de l'année" Vive St Etienne!

     - 
    Par France Bleu Saint-Étienne Loire
    •  
    •  
    •  

    C'est la consécration pour Raphaël et Théo, les deux frères nés à Saint-Étienne, qui ont choisi le nom de leur quartier, Terrenoire, comme nom de groupe. Ils remportent vendredi 11 février la révélation masculine de l'année aux Victoires de la musique.

    Les deux frères ont dédié cette victoire à leur père, décédé récemment.
    Les deux frères ont dédié cette victoire à leur père, décédé récemment. © Radio France

    Les deux frangins de Terrenoire l'ont fait ! Théo et Rafaël remportent la révélation masculine de l'année aux Victoires de la musique le 11 février.

    Lire la suite