Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'Oeil N°700 Avril 2017

L'Oeil

L’affaire est entendue : la France a décroché de son rang de super puissance. Depuis plus d’un demi-siècle, Paris n’est plus la capitale mondiale de l’art qu’elle fut sans partage durant plus de deux cents ans, détrônée après-guerre par sa rivale New York. Ses artistes n’auraient pas pu, ou pas su, résister à la pression des grands peintres américains emmenés, tambour battant, derrière Pollock par une série d’expositions itinérantes organisées par l’International Council du MoMA. Parmi celles-ci, « Jackson Pollock et la nouvelle peinture américaine », au Musée d’art moderne en 1959 à Paris, faisait figure de cheval de Troie. Le coup de grâce aurait été porté par Robert Rauschenberg et l’École de Paris ; le premier pour avoir remporté le grand prix de la Biennale de Venise en 1964, la seconde pour l’avoir perdu la même année… Dans cette période marquée par un certain anti-américanisme, les critiques d’art français ...

Lire la suite >>

Abonnez-vous

 
 
Cahier de l'amateur
L'oeil ouvert - Chronique

http://www.lejournaldesarts.fr/oeil/couvertures/numeros/parus_couverture/00746/oeil-avril-2017.php

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.