Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Les magiciens de la couleur

Semaine du 13 au 19 juin 2016 - Le magicien de la couleur

 
LE MAGICIEN de la COULEUR:

vous-même, un voisin, un ami, une personne de votre famille passe son temps à re-décorer sa maison, sa chambre, son bureau ou n'importe quel endroit "normal" ou étonnant, en utilisant des couleurs incroyables, sublimes ou ... épouvantables.
 
Racontez vos impressions, vos peurs, votre admiration, votre angoisse, vos sourires et imaginez une histoire drôle, triste, fantastique dont le personnage est la clé de l'aventure.

Evidemment, prose ou vers, à votre choix.
 
Envoyez vos textes à l'adresse habituelle impromptuslitteraires[at]gmail.com avant le 19 juin à minuit.
 
http://impromptuslitteraires.blogspot.fr/

Les magiciens de la couleur

Ils se nomment Van Gogh : ses tournesols sont plus jaunes

Que le soleil noir de sa mélancolie: c'est St Rémy de Provence.

Il y a de ma terre natale dans le "turban jaune" de la femme peinte

Par Renoir qui  soignait aussi  ses douleurs au soleil de Cagnes.

J'ai dans mon couloir un tableau de Marc: les vaches n'y sont pas jaunes.

A qui associer  le bleu: à Klein qui a donné son nom à une de ses nuances

Grâce à ses "Anthropométries "  et  ses "Monochromes"?

Je pense aussi  aux "Nus bleus" de Matisses, ses "Danses."

Il règne sur les hauteurs de Cimiez pas loin des arènes.

Je pense encore  au Chagall biblique du Musée de Nice,

A l'interprète de l'Opéra Garnier: harmonique et symphonique.

Les danseuses de Degas sont jaunes comme les fleurs solaires.

Kandinsky a mêlé le bleu au jaune  dans ses "compositions" abstraites.

Rimbaud avait-il imaginé en écrivant ses "voyelles", le bleu de Miro, si poétique.

Aimiez-vous la période bleue de Picasso? Elle fut celle de la souffrance.

A quoi bon énumérer ces peintres, magiciens de la couleur?

Il faut simplement les regarder, les lire et se laisser gagner à l'heure

Du dîner par les sortilèges de l'absinthe verte des terrasses

Peintes par Monet; mais je ne peux cesser de les louer, ces maîtres

De mes paysages baignées de mélancolie rouge et de liesse noire.

 

14 juin 2016

Pour lire d'autres textes de moi, cf. mes 14 livres en vente par les bannnières sur ce blog

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.