Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Les écrits s'envolent, les paroles restent; quelle pérennité?

Sujet semaine 26/2016

---

Sujet semaine 26/2016

 Alastair Magnaldo - clic & clic

 

Le mot à inclure est : pérennité

 

-----------------

 

Bonne semaine à tous ! 

Mil et une 

http://miletune.over-blog.com/

Les écrits s'envolent, les paroles restent; quelle pérennité?

Dans ce qu'on appelle aujourd'hui une grande enseigne culturelle,

Je zappe les télévisions grand écran qui ont déjà trop de succès,

Je regarde rapidement les casques et les lecteurs MP3, j'ai.

Je regarde à peine les jeux, la papeterie et le petit électroménager;

J'arrive au rayon musique, le lendemain de la fête du même nom.

Là, un bruit parasite m'assaille: une conversation au téléphone portable;

Plus j'approche du rayon des livres, plus les paroles m'envahissent.

J'essaie de m'abstraire de cette conversation qui m'apparaît unilatérale,

Je devine à l'autre bout du fil, un enfant têtu qui fait un caprice.

Le ton de la mère se fait insistant, lancinant, répétitif et gênant

L'intimité dans laquelle je rentre semble cependant ne gêner que moi

N'en est-il pas toujours ainsi: les conversations insipides qu'on surprend

Nous dérangent d'autant plus qu'elles sont insignifiantes; plus le vide

Est abyssal, plus les paroles nous envahissent et moins nous parvenons

A les occulter avec les livres que nous regardons dans une librairie,

La passionnante revue que nous lisons dans le train passe au second plan

Les écrits s'envolent, les paroles restent, quelle pérennité pour l'âme?

 

27 JUIN 2016

Pour lire d'autres textes de moi, cf. mes 14 livres en vente par les bannières sur ce blog

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.