Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Mes perles de paysages

Sujet semaine 33/2016

---

Sujet semaine 33/2016

source image : Internet

 

Le mot à inclure est : PERLE

 

-------------

 

Mil et une 

vous souhaite de passer une

bonne semaine !

http://miletune.over-blog.com/2016/08/sujet-semaine-33-2016.html

Mes perles de paysages

Il m'est arrivé de me retrouver dans les embouteillages

Pour aller à un examen, un rendez-vous de travail: angoisse.

Entre les palmiers de la capitale économique marocaine

Nous prenions les rues ou la route pour filer vers la corniche,

La plage où il n'y avait plus de palmiers : marcher dans le sable

Et l'eau, un courant froid de l'Atlantique et lumière bleue de rêve

Une perle de paysage, une de mes perles comme cette lagune...

Loin de l'Italie; mais aussi celle de Venise, une perle de l'Adriatique

Plus sublime que dans mes songes, mes lectures et les tableaux que j'aime.

Je viens de découvrir une perle dans ma rue: l'Art déco dans un immeuble

Une autre perle dans ma ville aux sept collines: un parc d'arbres et de mûres.

Il m'est arrivé de me retrouver dans les embouteillages

En revenant d'un pèlerinage artistique sur les pas de Van Gogh en Provence.

Toutes les routes vers notre Drôme des Collines étaient pleines.

Il a fallu dormir en route pour être le lendemain au travail à l'heure.

Les aléas de la route même pour quelques petites centaines de kilomètres.

Cézanne aussi nous a valu un embouteillage au retour de son antre

D'Aix: le découverte de ces paysages peints sur place valait cette longue attente.

Je vous conseille le barrage de Bibemont qui m'a fait rater le passage

De chaque heure du bus: une perle dans un collier de paysages

Par ici et par là plusieurs milliers de kilomètres de la France

Entre deux longues semaines de travail ou en bas de ma rue, je lève

Les yeux vers le ciel et je découvre un détail d'architecture.

Je ressens le soleil sur mes épaules, un soleil que n'arrêtent

Pas les palmiers; le sable sous mes pieds brûlants de marche

Rafraichie par la brise et les vagues de cette perle de l'Atlantique.

Ma perle, mes perles; le hamac sous le pommier, mon grand-père.

Ma perle-bulle de Champagne dans une cave auboise qui pétille.

J'arrête d'enfiler les perles que j'ai récolté dans des huîtres de Bretagne

Ou sur la Grand-Place de Lille; je vous laisse pour savourer mon paysage

De cet instant que rien n'arrête et lorsque je parviendrais à fermer les portes

De ma journée pour dormir, je rêverais, j'espère à une autre perle,

Celle que je trouverais demain en allant faire mes courses.

14 août 2016

Pour lire d'autres textes de moi, cf. mes 14 livres en vente par les bannières sur ce blog

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.