Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Le paysage de médicaments de Cannelle

---

Sujet semaine 42/2016

 

Image - Damien Hirst -  clic 

 

Le mot à insérer facultativement est : INDIEN

 

------------

 

Bonne semaine !

 

Mil et une

http://miletune.over-blog.com/tag/les%20sujets/

Le paysage de médicaments de Cannelle

Elle a toujours mal dormi même lorsqu’elle était bébé, c’était sa révolte de petite fille sage

Elle demandait aussi sans cesse à sa mère si elle l’aimait, l’insomnie était en fait un message

Plus tard, elle allait voir sa grand-mère le soir pour qu’elle lui donne un Mogadon, pour finir

Un moment de vouloir tout bien faire, être sainte pour qu’on l’aime, et enfin dormir.

 

C'était l'automne, un automne où il faisait beau 
Une saison qui n'existe que dans le Nord de l'Amérique 
Là -bas on l'appelle l'été indien[1] 

Cannelle chantait Joe Dassin  et des chansons plus joyeuses de lui et d’autres, elle semblait

Gaie, vivante ; souriante avec un air distant, le dos et la tête droite, ça lui donnait

Un air fier alors qu’elle n’était que timidité, peur des autres et de leur regard qui la jugeait

Elle préférait être seule  ou avec ces êtres qui parvenaient à voir en elle son paysage abstrait

 

C'était l'automne, un automne où il faisait beau 


Une saison qui n'existe que dans le Nord de l'Amérique 
Là -bas on l'appelle l'été indien 

Pour être aimée, elle ajouta aux médicaments occasionnels, l’alcool et la cigarette

D’autres drogues pour être cool et rire fort, se créer un nouveau  personnage de fête

Cannelle était enfin aimée par des hommes qui la trouvaient désirables et désirantes

Alors pourquoi ce refrain mélancolique résonnait-il même dans sa tête d’amante

 

C'était l'automne, un automne où il faisait beau 


Une saison qui n'existe que dans le Nord de l'Amérique 
Là -bas on l'appelle l'été indien

Parmi ces hommes, un jour, Cannelle un jour rencontra un homme qui l’aime

Parce qu’elle est sainte et parfois salope, populaire et érudite ; elle est elle-même

Mais Cannelle en plus de ses nuits, a mal son corps et ce mal la tient éveillée

Alors si elle ne boit plus guère et ne fume plus, elle avale des pilules la journée

 

C'était l'automne, un automne où il faisait beau 


Une saison qui n'existe que dans le Nord de l'Amérique 
Là -bas on l'appelle l'été indien

17 octobre 2016

 

[1] http://www.paroles.net/joe-dassin/paroles-l-ete-indien#86FVKLfl4gQZWOmG.99

Pour lire d'autres textes de moi, cf. mes 14 livres en vente par les bannières sur ce blog

 

 

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.