Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

J'ai raccroché mon vélo

 

Ohé Mâtelôts!!!

 C’est  Martine (Quai des rimes) qui prend la barre

de la goélette des Croqueurs de Môts pour cette quinzaine.

Voilà ce qu’elle nous propose …

Cette fois ci je ne vous mènerai pas en bateau et pourtant …

je vous emmène dans une île.

Si vous le voulez bien, vous me suivrez à bicyclette.

Ci-dessous deux de mes photos :

La première prise à l’Île de Noirmoutier (paradis pour les cyclistes)

devant le passage du Goix à Marée haute

La seconde prise dans une petite ville charmante.

Pour le défi du lundi 22 octobre, inspirez vous de l’une de ces deux photos

pour écrire un texte en vers ou en prose

Pour les jeudis en poésie

18 octobre : Publier un poème sur la bicyclette ou thème libre

25 octobre : Inspirez vous de la photo que vous n’aurez pas choisie pour le défi du lundi

pour écrire un court poème, haïku, tanka…. ou thème libre

 

Le Môt de Dômi

Ok Martine, si je comprends bien tu nous demandes de pédaler

Très bien, j’enfile ma tenue et je pars de ce pas m’entraîner.

Je vais partir de bon matin

Pour partir sur les chemins

Avec les copinettes

A bicyclette ….

A jeudi la joyeuse compagnie.

Bises amirales

Dômi.

http://croqueursdemots.apln-blog.fr/2018/10/15/defi-210-a-bicyclette-avec-les-copinettes/

J’ai raccroché mon vélo

 

Après le tricycle aux petites roues avec sa remorque

Après avoir envoyé ma sœur en vélo dans le mur, la pauvre

Un réflexe de rire alors qu’elle était en larmes, excuse-moi encore

Après avoir pris le vélo de ma mère pour faire le mur, la coquine

Après des allers sans retours en pleine nuit entre chienne et louve

Après des retours au petit matin entre ivresse et tristesse

Après des départs au petit matin pour aller pointer à l’usine

Après une halte à la boulangerie pour recharger la demoiselle

Après être passée par-dessus le guidon dans une chute mémorable

Après m’être souvent fait mal sans poser pied à  terre

Après  avoir pédalé sous les pluies et brouillards de Champagne

Après avoir partagé avec mon vélo la morsure de la neige

Après avoir monté les faux plats du Nord de la France

Après les pavés, les chemins de terre, les avenues et les ornières

Après avoir suivi attentivement tant de Tours de France

Après avoir maîtrisé sur le bout des doigts le calendrier cycliste

Après avoir applaudi le départ, le parcours, l’arrivée et les podiums des courses

Après avoir crié le nom des coureurs, les avoir encouragés, connaissant leur souffrance

Après avoir lu beaucoup de livres, fait la revue de presse des magazines

Sur le cyclisme, après avoir  vu des films, consacré au vélo des poèmes

Après avoir tenté quelques côtes en Ariège, Drôme et surtout ici à St Etienne

J’ai raccroché mon vélo, le vrai en ayant toujours de le reprendre

Mais renoncer car je n’ai pas le gabarit d’une grimpeuse

Aller plus haut, plus loin, plus vite me paraît impossible sauf en salle

Je suis une coureuse de plats, une coureuse du plat pays, une cycliste

Longtemps par besoin de déplacement, toujours marcheuse et utilisatrice

Urbaine de transports en commun, plus de pédale mais toujours

Les jambes en action pour se déplacer et voir mieux le monde.

J’ai raccroché mon vélo mais je défendrais encore toujours les cyclistes,

Ces forçats de la route ; malgré le dopage et les scandales, je les admire

J’ai raccroché mon vélo comme j’ai écrasé ma dernière cigarette

Mais je resterais toujours et encore une amoureuse du vélo surtout en ville

Dans le respect des piétons et le respect des automobilistes pour les cyclistes

J’ai raccroché mon vélo non sans regret ni espoir de le reprendre

Si Dieu ou la petite Reine m’en donne une nouvelle force pour les sept collines

De Saint-Etienne, celle d’Istanbul, de Rome, les canaux des Flandres.

 

29 novembre 2016

Pour lire d'autres textes de moi, cf. mes 14 livres en vente par les bannières sur ce blog

 

 

Défi #431

Et si vous vous laissiez inspirer

par cette photo !

Faire la roue

 

A tout bientôt les ami(e)s

à samedidefi@gmail.com

Le thème de la semaine

 

 

Il ne vous a pas échappé que le sport a envahi notre espace quotidien. Que vous le pratiquiez ou que vous restiez dans votre fauteuil, vous avez bien quelque chose à nous raconter ;  un  souvenir, une mésaventure, des exploits ou même des portraits de sportifs illustres inconnus. Rien ne vous empêche d’inventer un nouveau sport avec des règles de jeux. 

En vers en prose ou les deux, vous pourrez nous lancer vos ballons à l'adresse habituelle :

 

impromptuslitteraires[at]gmail.com.

 

avant le coup de sifflet final le dimanche 17 septembre minuit. 

http://impromptuslitteraires.blogspot.fr/p/le-theme-de-la-semaine.html

 

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.