Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Le coq

Sujet semaine 05/2017

Randolph Caldecott - clic

 

Le mot à insérer facultativement est : astrologie

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse : les40voleurs(at)laposte.net

 

-----------------

 

Douce semaine !

 

Mil et une

miletune.over-blog.com/2017/01/sujet-semaine-05/2017.html

Le coq

Samedi, les Chinois de Chine et d’ailleurs ont fêté leur Nouvel An et l’entrée du monde

Dans l’année du Coq : selon l’astrologie chinoise, ce coq est comme le singe avant lui

Associé au feu : les Chinois y voient un mauvais signe depuis l’élection américaine

Comme le coq de feu, le président américain semble changeant et brusque, présage d’ennuis.

 

L’Homme-coq au-dessus de Vitebsk de Marc Chagall[1] est une figure hybride

C’est un homme à tête de coq costumé en saltimbanque qui vole au-dessus de la ville

De naissance de l’artiste : dans la tradition juive, le coq a une valeur rituelle et symbolique

Ce paysage porte tout à la fois le renouveau par la fonction reproductrice du coq et la tristesse.

 

Grâce à Henri Thomas, je penserais à mieux regarder Le coq de clocher qui m’oriente

Louis Aragon le qualifie d’ « oiseau de fer qui dit le vent », Nizar Qabbani compare

Le coq au poète : ils sont tous deux «  atteints de la folie des grandeurs » ; Claude

Nougaro allie dans sa poésie inimitable et rythmée le coq qui aime une pendule.

 

En 1947, Le coq de Marc Chagall  n’est plus homme mais il est toujours l’enfance

Du peintre : espoir et mélancolie tout à la fois ; sacrifice qui dit la repentance.

Les coqs sont des éléments importants du bestiaire fabuleux de l’artiste

Il peut être rouge, bleu, vert, la tête à l’envers, chevauché par un homme.

 

30 janvier 2017

 

[1] 1925

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.