Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Jeune goinfre

Défi #440

MAP a exprimé le désir de se reposer un peu pour se ressourcer.
Je vais donc la remplacer quelque temps à la ponte des sujets de défi.

Je vous propose une série alphabétique.
Mais vous sachant gourmands, je débuterai à la lettre G.

440

Goinfre, vous connaissez ?

Alors...

Racontez-nous !

samedidefi.canalblog.com/archives/2017/01/28/

440

Jeune goinfre[1]

Cannelle fut une jeune goinfre de chocolat sous toutes ses formes

Jusqu’à ne quasiment plus le supporter sous aucune forme

Cannelle fut une jeune goinfre d’hommes, de sexes, moins de femmes

Cannelle est toujours gourmande  mais avec moins de frénésie de sexe

Il lui fallait toute gouter, tout essayer jusqu’à l’écœurement des caresses

C’est comme si elle devait aller jusqu’au bout de ses désirs, jusqu’à perdre

Parfois son honneur, sa fierté, la tête, sa culotte, la face

Cannelle fut une jeune goinfre d’alcools, doux ou forts jusqu’à l’alcoolisme

Quand elle se mit à trembler le matin, elle sut reconnaitre cette limite.

Cannelle est toujours gourmande de champagne brut avec beaucoup de bulles

Pour faire pétiller les livres dont elle est toujours goinfre

Goinfre de mots à lire, à vivre, écrire jusqu’à l’ivresse

Des  journaux d’Anaïs Nin qui lui donne le souffle sans la tempête

 De ses outrances sexuelles, alimentaires et liquides de jeune goinfre.

 

30 janvier 2017

 

[1] Titre d’un poème d’Arthur Rimbaud

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.