Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Recueil reçu hier:"Paysages abandonnés de l'homme" sera publié dans le recueil 2017 de "Poésie féminine" des Amis de Thalie

Atelier d’écriture n°255 : Une photo Quelques mots

Aujourd’hui à l’atelier, nous accueillons un nouveau photographe Fred Hedin qui a eu la gentillesse de me proposer ses photographies.

Des paysages abandonnés de l’homme … Cela me parle tellement…

© Fred Hedin

 

Deux options s’offrent toujours à vous : soit vous avez un blog et vous publiez votre texte le lundi matin, soit vous m’envoyez votre texte par mail. Il est possible que votre texte n’apparaisse pas dès le lundi matin si vous me l’envoyez le dimanche (comme cela s’est produit cette semaine), car mes guêtres peuvent être en vadrouille. Mais soyez rassurés, normalement je remets tout d’équerre le lundi matin. Il arrive aussi que j’oublie d’ajouter un texte. Là encore, ne vous méprenez pas : ce n’est pas une volonté de ma part, c’est juste que votre mail s’est perdu dans les guirlandes de mail que je reçois … Là encore, un petit mail et hop l’erreur est réparée.

Le formulaire n’est là que pour mettre le lien url de votre texte : inutile de mettre ce dernier en entier car il apparaîtra pas. <img class="emoji" draggable="false" src="https://s.w.org/images/core/emoji/2.2.1/svg/1f642.svg" alt="

Paysages abandonnés de l'homme

Paysages abandonnés de l'homme comme ces bureaux fermés où gisent

Des ordinateurs périmés et désormais inutiles qu'aucune secrétaire

N'allumera demain matin car l'usine a fermé et nous avons pleuré.

 

Paysages abandonnés de l'homme comme cette petite

Maison jadis habitée par une grande famille dont l'héritage

Est glorifié sans qu'on le vive ou  qu'on le respecte

 

Paysages abandonnés de l'homme comme ces usines

Dont les ruines désolent les photographes artistes

Alors qu'était décrié leurs activités économiques

 

Paysages abandonnés de l'homme comme ces boutiques

De ville repoussées par la désertion des clients eux-mêmes

Aux franges des villes, centres commerciaux aux parkings immenses

 

22 février 2017

 

 

 

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.