Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Madeleine

Semaine du 20 au 26 mars 2017 - Ma chère Madeleine

 
D'objets mal lunés en objets mal lunés, nous vous proposons de revenir à votre : 
"Chère madeleine" (thème qui nous est suggéré par Tiniak) :
 
Pas besoin de s'appeler Proust pour évoquer un goût particulier auquel vous êtes attaché(e)s, à moins qu'il ne s'agisse d'une Madeleine, très personnelle et, donc, majuscule...
 
Quoi qu'il en soit, en prose ou en vers, votre texte devra nous parvenir avant dimanche 26 mars minuit à l'adresse habituelle impromptuslitteraires[at]gmail.com
 
http://impromptuslitteraires.blogspot.fr/

Madeleine

Ce soir, j’attends Madeleine[1]

Que j’ai vue au Palais des Beaux Arts de Lille dans sa « tentation » de Sainte  

Par Jordaens ; Jordaens[2] que Nerval cite parmi les peintres qui l’intéresse,

La « bionda e grassota », thème en commun avec son ami Gautier ; Marie-Madeleine

Ancienne courtisane qui se réfugie dans une grotte, que l’on vient tenter : vanité et luxure

 

Elle est tellement jolie
Elle est tellement tout ça
Elle est toute ma vie
Madeleine que j'attends là[3]

Vanité, vanité, tout n’est que vanité ; le crâne symbole des Vanités pour Madeleine

Ce soir, j’attends Madeleine

Madeleine avec son vase de parfum, son attribut, que Witz représente avec Ste Catherine[4]

Une pénitente avec une martyre sur un panneau qui marque l’histoire du paysage

Ste Madeleine est aussi symbole d’amour : elle, le Christ et l’Eglise

Aller voir le musée Georges de la Tour à Vic-sur-Seille

 

Elle est tellement jolie
Elle est tellement tout ça
Elle est toute ma vie
Madeleine que j'attends là[5]

 

Revoir la « Madeleine à la veilleuse » : se perdre dans sa lumière ténébreuse à la Caravage

 

Ce soir, j’attends Madeleine

Que René Char évoque « qui veillait » lors d’une rencontre dans le métro, fulgurance

 

20 mars 2017

 

 

[1] Madeleine » par Jacques Brel https://www.lacoccinelle.net/950418.html#GPPa2ghVRjbcuqvh.99

[2] Vers 1620

[3] Id.

[4] Vers 1440

[5] Id.

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.