Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Paysages de mots

Sujet semaine 40/2017

source image originale - clic ou clic 

montage Mil et une 

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse : les40voleurs(at)laposte.net

Mode de fonctionnement du blog : clic

 

-------------

 

Bonne semaine,

 

 Mil et une

http://miletune.over-blog.com/2017/09/sujet-semaine-40/2017.html

Paysages de mots

Je suis parfois comme « Le possédé [1]» de Baudelaire qui demande à la lune de s’éclipser

Avant de la supplier de « se pavaner » dans une ode à Belzébuth, divinité maléfique.

Je voudrais avoir une voix de baryton pour être mieux entendue que mon maître

Nerval : avoir ses connaissances et son talent d’écriture mais sans  la corde de la Lanterne.

Je ne sais pas encore ce que je ferais quand le poivre dominera le blond de ma chevelure

Laisserais-je le sel gagner sur les blés de l’enfance ou en profiterais-je pour changer de tête ?

J’aurais aimé travaillé dans la diplomatie même si ce n’est pas une qualité que je maîtrise :

J’aurais plutôt été de ceux qui provoquent des conflits par leur franchise sans filtre.

Réécoutez « Les yeux de L’aura »et accordez –moi un peu de ce magnétisme que je tente

De faire passer dans mes poèmes, mes essais et mes carnets de voyage : suivez-moi vite

Dans mon exil du monde des réseaux sociaux, des commentaires haineux et des smartphones.

Laissons le souffle léger de l’aquarelle remuer la jalousie qui veille sur nos caresses.

 

2 octobre 2017

 

[1] http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/charles_baudelaire/le_possede.html

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.