Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:« Après avoir longtemps erré dans la campagne »

Semaine du 9 au 15 octobre 2017 - Sur les pas de Jaccottet

Tout enguirlandé que vous l'avez été toute la semaine écoulée, nous vous proposons à présent de vous évader en choisissant, à votre guise, pour incipit et/ou excipit un ou ces deux vers de Philippe Jaccottet, extrait s de son recueil "L'effraie et autres poésies" : 
1- Après avoir longtemps erré dans la campagne
2- Je suis la ligne indécise des arbres

Qu'il soit en vers ou en prose votre écrit devra nous parvenir avant dimanche 15 octobre à minuit à l'adresse habituelle impromptuslitteraires[at]gmail.com
Et vous aurez la possibilité, si vous le souhaitez, de nous envoyer plusieurs textes pour ce thème.

http://impromptuslitteraires.blogspot.fr/

Après m’être reposée parmi les moissonneurs de Brueghel dans un paysage à dominante

Forcément jaune ; après avoir admiré l’arc-en-ciel sur la paysage  vert de Millet qui peint

Aussi une sieste Inspirée de Brueghel, une sieste qui inspira Van Gogh, toute jaune.

Pissarro a lui aussi peint aussi un paysan qui fait la sieste sur une meule.

Et me reviennent alors en mémoire la série des « Meules » de Monet qui  a inspiré

Kandinsky ses propres « Meules » qui initient l’art abstrait.

Dans la campagne anglaise, j’ai rencontré « Mr et Mme Andrews », peints par Gainsborough.

Avec John Constable, j’ai admiré « Malvern Hall » qui se reflète dans un lac.

Avec Edward Hopper, j’ai emprunté une « Route du Maine » où le vert domine.

Dans une clairière ombragée, je me suis assise à côté d’une femme peinte par Corot.

Avec le peintre et d’autres personnes, je me suis rendue à l’église de Marissel.

Joachim Patinir a marqué l’histoire du paysage en y plaçant son « Saint Jérôme. »

A St Rémy de Provence, je me suis arrêtée un instant pour regarder Van Gogh peindre

Un champ jaune et des cyprès verts qui se reflétaient en nuançant le ciel bleu.

Brueghel a peint une scène que n’ai vue qu’en peinture mais qui me fait vivre

Plus intensément avec  ses « Chasseurs sous la neige », l’art fait aussi cet effet.

J’ai marché le long du « ruisseau » peint par Courbet dans des paysages francomtois.

« Après avoir longtemps erré dans la campagne »

 

9 octobre 2017

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.