Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon texte inédit sur ce blog:Nuances de trou

Michel François - clic

 

Le mot à insérer facultativement est : NUANCE

 

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse : les40voleurs(at)laposte.net

Mode de fonctionnement du blog : clic

 

-------------

 

Bonne semaine,

 

 Mil et une

http://miletune.over-blog.com/2017/11/sujet-semaine-46/2017.html

Nuances de trou

Quand Cannelle buvait comme un trou, un puits sans fond, une descente que je n’aurais voulu remonter

Un jour, elle est tombée dans un trou creusé dans le trottoir  pour des travaux  de voierie.

Une fois en bas, elle n’a pas pensé à regarder les trous dans la roche, juste sortir de son trou

Trou physique et psychique, spirale infernale de l’alcoolisme mondain devenu son quotidien.

Certes, l’alcool lui avait permis de perdre sa timidité pour se glisser dans un trou de rocher avec un homme.

Parfois, elle avait honte et aurait voulu rentrer dans un trou de souris, cacher sa rougeur.

Alors, elle pensait  à sa grand-mère qui chassait les hirondelles de leur nid dans un trou du mur.

Elle se revoyait nager dans la rivière à quinze degrés, slalomer entre les trous d’eau qui rendaient la baignade dangereuse.

Elle ne connaissait pas encore les trous d’air dans les voyages au-dessus de l’Atlantique.

Elle ne songeait pas à faire son trou dans le monde mais à trouver un trou pour s’y blottir.

Elle disait souvent que quand on serait tous dans le trou, il serait trop tard pour vivre.

Regardez ces trous d’obus autour de Verdun, ces hommes tombés pour la France.

Le matin, quand elle se réveillait, elle n’avait pas les yeux en face des trous, le cœur au bord des lèvres.

Sa vie lui semblait un trou noir mais sans les lumières de l’univers autour d’elle.

L’idée, c’était de ne jamais renter dans son trou, trouver un autre lit, une autre chambre.

Sa ville n’était pas un trou mais elle sentait, entre deux trous de mémoire, qu’elle devrait partir.

 

14 novembre 2017

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.