Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Votez pour déterminer le gagnant du Café Thé n° 91 - Souvenirs de votre mentor...(auquel je participe)

Pour ce 91ème Café Thé, je vous ai proposé de broder autour du thème du mentor, de nous dresser le portrait d'un mentor qui vous a donné un coup de pouce, vous a aidé à grandir, vous a poussé, encouragé et donné des ailes : un parent, un professeur ou autre...

Les consignes étaient : Ecrivez, rimez, dessinez, brodez, scrappez, chantez, délirez, faites ce que vous voulez... Faites nous rire ou pleurer...

Si vous êtes blogueur, ne publiez pas votre texte avant le résultat des votes (le 1er janvier 2018)

 

 

Vous êtes 4 à avoir participé.

 

 

Il s'agit maintenant de voter pour vos deux participations préférées, en utilisant le module de vote en bas à gauche, jusqu'au 31 décembre 2017 (ou en me donnant votre choix en commentaire si le module de vote ne fonctionne pas).

VOTEZ

Participation n° 1 : Le cent familles...

 

Un mot
Qui fait rêver l'orphelin
Ou l'abandonné... Un mot
Tel un Merlin
Qui lui apprend à vivre
Ce chemin
A suivre
Depuis tout chérubin...
Un mot
Mentor
Ce petit mot
Qui manque au corps
Et à l'esprit
Sans père ni mère
Une vie
Sans vrai repère
Certes, de foyer en foyer
Avec tant bien que mal
De bonnes volontés
Faute de mieux, d'idéal...
 
 
 
Participation n° 2 : Le professeur de bonheur...
 
 
Peintre et esthète

Amateur d’art et de femmes

Scientifique et littéraire

Européen et asiatique

Il lui apprit vite

A devenir elle-même

A aimer son corps et son sexe

Donner et recevoir des caresses

Avec lui, elle essaya les femmes

Mais préféra les hommes

Qui la trouvaient belles

Elles les troublaient par son assurance

Et les piégeaient par sa faiblesse

Ou était-ce l’inverse ?

Amatrice d’art et d’hommes

L’élève dépassa le maître.

 

Participation n° 3 : Ma voisine...

 

 

Quand j'étais enfant, j'allais chez une voisine qui était seule et bien isolée, elle était supposé être un peu sorcière et donc boudée par ces voisins.  Oui, aujourd’hui c’est ridicule mais à cette époque à la campagne, c’était courant.
Elle m'offrait souvent quelques confitures et douceurs. Elle me parlait de tout, des choses de la vie et tous sujets, elle était intarissable. Pour ne pas être en reste, je lui racontais ce que j'apprenais à l'école et elle y ajoutait des tas de renseignements. J'ai un merveilleux souvenir de cette personne. En effet, elle m'a ouvert à la réflexion, m'a donné l'esprit critique qui fait aboutir à l'autonomie et ainsi à la liberté. Je lui voue une éternelle reconnaissance.
 
Participation n° 4 : Un mentor pour la vie...

 

Mon mentor, mon guide, ce fut elle, ma mère !

Au-dessus du berceau elle se penche,

Sa main caresse,

Et ses mots si doux

Font sourire l'enfant qui sommeille.

Et tout au long de la vie

Elle nous tient la main, guide nos pas,

Nous apprend le bonheur, à rire et à chanter.

Et quand la vie est méchante.

Elle n'abdique jamais,

Elle sèche nos larmes et console nos cœurs.

Et au creux de ses bras nous pouvons reposer.

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.