Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1 ère du café thé 92 avec "Cher petit frère"

our ce 92ème Café Thé, je vous ai proposé de broder autour de cette photo de deux suricates, qui semblent se faire la tête (photo prise au zoo de La Palmyre près de Royan en 2016)

 

 

et de nous raconter une brouille, une fâcherie, une discorde ou un quiproquo dans un couple ou entre deux amis... 

Les consignes étaient : Ecrivez, rimez, dessinez, brodez, scrappez, chantez, délirez, faites ce que vous voulez... Faites nous rire ou pleurer...

Si vous êtes blogueur, ne publiez pas votre texte avant le résultat des votes (le 1er février 2018)

 

Vous êtes 3 avoir participé et 45 à avoir voté.

Vos votes ont désigné comme gagnante  Laura du blog : "Le blog de Laura Vanel-Coytte : ce que j'écris, ce(ux) que j'aime..." avec 27 voix devant Jill Bill (17 voix) etRenée (10 voix).

 

Bravo à Laura, la gagnante et aux deux autres participantes !

Et merci à tous ceux et celles qui ont voté !

1ère) Laura du blog du blog "Le blog de Laura Vanel-Coytte : ce que j'écris, ce(ux) que j'aime..." : Petit frère...

Cher petit frère, 

 J’espère que tu vas bien ainsi que Géraldine, sa famille, Elsa et Marius. Nous ne  nous verrons pas pendant ces fêtes et je pense que ce sera mieux pour nous tous à cause des tensions qu’il y a entre nous et qui ne vont pas avec NOEL.

La suite ici

2ème) Jill Bill du blog : "Melting-pot" : Dispute...

 

 

 

Dispute, quand elle en voit partout...

 

Ziz Annie, tu portes bien ton nom...

Toujours à semer la bisbrouille

A nous brouiller comme pas deux... !

Oh Zanini ça va hein !

 

Tu veux ou tu veux pas aller au cinéma... ?

J'veux pas,

Tant que tu regarderas l'autre-là

De ton oeil libidineux...

Qui, que, quoi, Brigitte, l'écureuil,

Oh la jalouse, si, tu vois la femelle partout !

 

Qu'est-ce qu'elle a de plus que moa ?

Du pa na che !

Et pas dépensière, elle !

Me casserait pas les noisettes

Et ma tirelire dans les boutiques... !

 

Mon p'tit bonhomme

Un jour JE vais m'casser !

 

Ah si j'avais écouté ma mère,

Epouse plutôt Cate ou la Palmyre...

 

Ta mèèère, parlons-en tiens !

3ème) Renée du blog "Envie de" : Jules et Louise...

 

 

Jules et Louise attendent des amis pour midi.

Tout est prêt ou presque si ce n’est qu’un différend risque de gâcher la tablée.

Voyez vous-même, un aperçu de l’échange qui, commence par Jules

 

t’as baissé le four Louise ?

(S’agirait pas que tout soit trop cuit comme souvent…)

 

Bien sûr, et toi tu as débouché le vin pour l’tempérer.

(Jamais content ce Jules toujours à râler mais à manger comme 4 et boire comme un trou)

 

Mais oui, Louise, tu poses d’ces questions!

(faut toujours qu’elle mette son grain de sel, elle m’énerve)

 

Jules t’a chercher l’gâteau à la boulengrie? t’as pris quoi au fait ?

(aucune fantaisie, va encore yavoir une forêt noire, c’est lassant ! comme lui…)

 

Oui Louise j’ai pris de la forêt noire, une valeur sûre.

(j’sais pas pourquoi qu’elle y vas pas vu qu’elle aime jamais c’que rapporte)

 

Guette bien si y arrivent Louise, bon sang pourquoi tu r’garde de c’côté, j’t’ai dit qu’y v’nait par l’autoroute…

(fait tout pour m’énerver c’te bonne femme)

 

Je r’garde ou j’veux, Jules, pis z’on p’tête changé d’avis et pris la nationale qu’est-c’t’en-sait ?

Je r’garde ailleurs surtout pas voir ta tronche oui !)

 

On ne saura pas comment c’est passé ce repas mais je vous laisse imaginer !

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.