Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon texte inédit sur ce blog:Anamorphoses et poésie

Sujet 05/2018 - du 03 au 10/02

Aidan Sartin Conte - clic et clic

 

Le mot à insérer facultativement est : POESIE

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse : les40voleurs(at)laposte.net

Mode de fonctionnement du blog : clic

 

-------------

 

Douce semaine,

 

 Mil et une

http://miletune.over-blog.com/2018/02/sujet-05/2018-du-03-au-10/02.html

Anamorphoses et poésie

 

En voyant pour la première fois une œuvre d'Aidan Sartin Conte, j'ai pensé "anamorphose."

Puis j 'ai pensé à Arcimboldo et ses têtes anthropomorphes qui reflètent l' excentrisme

De la fin de la Renaissance. La première anamorphose de Conte que j' ai vue est faite

D' animaux, d oiseaux et de papillons. Relisez le poème de Nerval à ce titre et vous comprendrez peut- être pourquoi le soi -disant petit maitre du dix neuvième  siècle est mon auteur préféré.

On retient surtout des portraits d' Arcimbolodo les fruits et légumes et les anamorphoses les plus connues sont les portraits des saisons.

Je me suis arrêté sur les paysages anthropomorphes de Conte, portraits de villes, paysages humains. Montaigne disait que  "la parole est moitié a celui parle, moitié celui qui écoute."

Je ne sais plus qui a dit que l' art était dans le même ordre d' idée, moitié celui qui l 'a crée et moitié celui qui le regarde.

Il est des portraits d 'Arcimboldo que l'on peut regarder renversés; on peut aussi voir les œuvres de Conte comme des paysages ou comme des têtes ou des natures mortes aussi vivante que celles d4 Arcimboldo. Hugo disait de "voir dans les choses plus que les choses."

Regardez les tableaux d Henri met de Bles, "le maître à la chouette" et suivez sa consigne:

"Que ceux qui ont des yeux voient".

 

4 février 2018

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.