Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Catégories : CE QUE J'AI ECRIT ET PUBLIE, PAYSAGES. A MON MARI

Mon petit texte inédit sur ce blog:Toi qui aimais tant les trains

 

Aux matelots des Croqueurs de Mots ;

étant à la barre pour cette quinzaine,

Colette nous propose en toute simplicité le thème suivant :

Le quotidien.

À partir de cette citation :

« Le train quotidien va bientôt dérailler,

qui veut rester dedans n’a qu’a bien s’accrocher. »

Robert de Houx

En vous inspirant de ces mots,

sans nécessairement les employer,

écrivez un petit quelque chose

comme vous l’entendez,

dans la forme littéraire qui vous plaît.

Ce, pour lundi 9 décembre

tenor

Quant aux jeudis poésie des 5 et 12 décembre,

     – Le courage

– La peur

 dans l’ordre que vous souhaitez

ou libre bien entendu ;

poème personnel, choix de poème,

haïkus, acrostiche, citations etc. …

 

Le Môt de Dômi

Et bien ma chère Colette pour changer du bateau

nous allons prendre le train, et on va s’accrocher

surtout si c’est un train à grande vitesse <img class="emoji" draggable="false" src="https://s.w.org/images/core/emoji/12.0.0-1/svg/1f644.svg" alt="

Toi qui aimais tant les trains

Toi qui aimais tant les trains

Tu es parti  en train

Pour ton dernier voyage

Et je t’ai rejoint en train

Pour te dire adieu : ton train

Miniature t’a accueilli et ma main

Ne touche plus qu’un froid écrin.

 

Toi qui aimais tant les trains

Ta mort a fait dérailler mon quotidien

Qui ne tourne plus autour de tes reins

Mais de ton absence, en vain

Je te cherche dans ton train

D’où tu m’as  quitté un matin

 

3 décembre 2019

 

 

 

Les commentaires sont fermés.