Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Catégories : Ateliers d'écriture, CE QUE J'ECRIS/CE QUE JE CREE

Paysages de montagne, entre ombre et lumière pour les Croqueurs de mots

Là haut sur la montagne ho ho ho .... Défi 232

Changement d'horizon, ABC embarque tous les matelots, en espérant qu'ils n'ont pas le vertige, faire un petit tour en montagne ... "Durant notre randonnée nous sommes attirés par un message envoyé du sommet du plateau. Vous devez, tout simplement, décrypter ce message et nous dire qui peut bien nous l'envoyer"  ?   Le défi 231 est à publier sur vos …

Lire la suite.

http://croqueursdemots.apln-blog.fr/la-haut-sur-la-montagne-ho-ho-ho-defi-232/

Paysages de montagne, entre ombre et lumière

Je me revois marcher dans une des nombreuses représentations de la Montagne             

Sainte-Victoire de Paul Cézanne: je voulais comme lui la voir sous toutes ses coutures.

J'aurais voulu être avec Gustav Klimt lorsqu'il a découvert  son "Versant de montagne                     

A Hunterach": a t-il  ensuite peint ces chalets et arbres sur place ou de mémoire?

Caspar David Friedrich dans ses  "Croix et cathédrale dans la montagne" si romantique

Dans son sens premier  du sublime de Burke et non dans son interprétation mièvre!

 

Après Van Gogh, j'ai vu les "Oliviers et montagnes" du côté de St Rémy et d'Arles

Comme je me suis senti proche de lui, comme si son ombre me suivait dans ce paysage!

 

Ernst Ludwig Kirchner me plonge dans des souvenirs de "Coucher de soleil en montagne"

Je m'y plongeais dans les couleurs et les flamboyances de ce décor grandiose

 

Je voudrais traverser la terre entière avec Gauguin pour y voir à Tahiti ses  "Montagnes"

Marcher sur ce sol jaune, voir ce sommet rouge avec mes chers palmiers casaouis

Claude Monet m'a emmené dans une promenade à la Rousseau vers les "Montagnes

De l'Esterel":  le pin se penche vers la mer bleue  comme le ciel, en plus sombre

 

J'ai marché sur les pas de Gustave Courbet en Franche-Comté entre montagnes

Effrayantes de froideur et sources magiques où se baignent des femmes ouvertes

 

A Grenoble, j'ai revu Kandinsky qui vivait à ce moment-là dans notre capitale

Nous n'avons  pas parlé  de son "Paysage de montagne avec un village."

 

Ceux qui "veulent bien croire" que je suis écrivaine ont encore frappé
et j'ai plus que jamais mal dormi
Que ceux, vous, qui me considérez comme une écrivaine, achetez mes livres notamment ceux sur mon mari, qui plus que tout autre, croyait en moi, et qui pour cette raison et beaucoup d'autres me manque

Achetez là-bas

Les commentaires sont fermés.