Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Catégories : CE QUE J'AI ECRIT ET PUBLIE, PAYSAGES. A MON MARI

Mon texte inédit sur ce blog: Il n'y a pas d'horaire

La collecte des Plumes chez Emilie 6.20

Coucou,

Voici les mots récoltés ce lundi pour cette session des Plumes 6.20.

Le thème était MAREE.

 

En prems, PatchCath souligne l’importance des HORAIRES,

 

Marlabis s’amuse à faire des VARIATIONS,

 

Tandis que Ghislaine est en plein REMOUS.

 

Lilousoleil dépose HAUTE (ouf au moins un adjectif !)

 

Iotop nous laisse LUNE

 

Laurence propose OSCILLATION.

 

Et Marie-Jo VA-ET-VIENT…

Résultat de recherche d'images pour "photo interdit au moins de 18 ans"

 

Lydia même étonnée qu’il y ait les Plumes encore cette semaine, ne leur a pas pour autant mis de VENT.

 

JACOU m’apprend un mot MASCARET (En même temps, je vois plus souvent la montagne que l’océan)

 

Adrienne se voit déjà à la PLAGE.

 

Laura nage dans le BROUILLARD.

 

Oncle Dan propose GRAIN.

 

Celui de Carnetsparesseux ?  SYZYGIE

Les mots à utiliser sont donc

HORAIRE
VARIATION
REMOUS
HAUTE
LUNE
OSCILLATION
VA-ET-VIENT
VENT
MASCARET
PLAGE
BROUILLARD
GRAIN
SYZYGIE
BASSE

Cela fait donc 14 mots à utiliser avec le mien (oui, je ne me suis pas foulée).

Si vous souhaitez participer, vous pouvez déposer votre lien ici jusqu’à vendredi 27 mars 18h00.

Prenez bien soin de vous, restez chez vous.

Source Gifs : Giphy.com

https://lespetitscahiersdemilie.com/2020/03/23/la-collecte-des-plumes-chez-emilie-6-20/

Il n'y a pas d'horaire

 

Il n'y a pas d'horaire pour la curiosité, c'est pire qu'un virus

En fait, c'est un vaccin contre l'ennui; une variation qui adoucit la peine

Peu importe les remous, il y a toujours quelque chose à apprendre

Plus l'eau est haute, plus la bouée de la culture est utile

Si la lune t'empêche de dormir, un livre éloigne les fantômes

Dont l'oscillation se fait bénéfique, comme des anges gardiens

Un va-et-vient entre le bien et le mal, comme le vent chasse les nuages.

Rien n'arrête le mascaret du deuil de t'emporter mais la plage

T'attendra: tu y retourneras pour te baigner pendant qu'il te regarde

Le brouillard et les larmes t'empêche de le voir mais il voulait que tu vives.

Un grain de sable sur les orteils rappelle l'Atlantique

Sur la corniche duquel nous avons marché: avant-dernier paysage

Sans syzygie; il n'y a pas horaire pour apprendre; plus l'humeur

Est basse, plus la curiosité doit être haute.         

 

24 mars 2020                                                                

Les commentaires sont fermés.