Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Catégories : CE QUE J'AI LU,VU (et aimé), J'ai aimé, J'ai lu

J'ai lu hier:Le symbolisme / Rodolphe Rapetti(médiathèque de la cité du design)

Afficher l’image source

Innervant les arts et les lettres entre les vingt dernières années du XIXe siècle et la Première Guerre mondiale, le courant symboliste contient en germe de nombreux aspects de l'art moderne, de l'abstraction au surréalisme. En révolte contre une époque marquée par le positivisme, il est essentiellement un art de l'idée et de la subjectivité, où se combinent quête de la modernité et recherche délibérée d'archaïsme.
Se nourrissant de la pensée philosophique des romantiques allemands, de la théorie baudelairienne des «correspondances» et de l'idée wagnérienne d'art total, il tend à une unité intemporelle entre l'homme et le monde, unité perdue qui ne sera retrouvée que dans l'évocation du mythe. Les préraphaélites anglais, Gustave Moreau, Puvis de Chavannes, comptent parmi les figures tutélaires de ce mouvement et nombre des personnalités les plus novatrices de cette période - Gauguin, Redon, Ensor, Munch ou Hodler, mais aussi Burne-Jones, Bocklin, Khnopff et Klimt - figurèrent dans ses rangs. Cet ouvrage de référence présente le symbolisme sous un éclairage personnel et met en relief les particularités du contexte intellectuel européen dans lequel il s'est développé. Les innovations formelles de la fin du XIXe siècle, du cloisonnisme à l'usage de la couleur inobjective, y sont analysées en profondeur.

https://editions.flammarion.com/Catalogue/champs-arts/art/le-symbolisme#:~:text=Le%20Symbolisme%20%3A%20pr%C3%A9sentation%20du%20livre%20de%20Rodolphe,%C3%A9poque%20marqu%C3%A9e%20par%20le%20positivisme%2C%20il%20est%20essentiell

Les commentaires sont fermés.