Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Web - Page 5

  • Catégories : LIENS

    Forums

    Tout l'amour:

    http://www.toutlamour.com/

    Les écrivains en herbe:

    http://ecrivainsenherbe.forumculture.net/

    Regards poétiques:

    http://regards-poetiques.clicforum.fr/index.php

    Poésie:

    http://www.forum-poesie.com/

    Les auto-édités:

    http://autoediter.aceboard.fr/

    Théâtre ma vie:

    http://liza.aceboard.fr/getmdp.php?login=285450#

    Liens utiles:

    http://www.liensutiles.org/lvanelco.htm

    Saudade,forum consacré à Daho:

    http://saudadelesite.free.fr/forum.htm

    L'aurore poétique:

    http://www.aurorepoetique.com/lirecrire/member.php?action=viewpro&member=lauravanelcoytte

    Accents poetiques:

    http://www.accents-poetiques.com/agorasv6/register.php

    Cette rubrique est dans ma colonne de droite.

    Cette note a été selectionnée par Lartino:

    http://www.lartino.fr/lauravanelcoytte/forums-pa1196.html

    et Paperblog:

    http://www.paperblog.fr/1067224/forums/

     

  • Catégories : Web

    Google n'échappe pas à la crise économique

    Valérie Collet
    28/02/2008 | Mise à jour : 11:06 |
    Les observateurs interprètent la baisse du taux de clic comme une désaffection des consommateurs, moins dépensiers au premier trimestre 2008. Crédits photo : DENIS/REA

    Les internautes américains ont moins cliqué sur leur moteur de recherche préféré.

    Google a-t-il épuisé son filon ? Hier, une étude publiée par le cabinet ComScore a fait trébucher le géant de l'Internet à Wall Street. Selon cet institut, le moteur de recherche le plus utilisé de la planète aurait enregistré en janvier une baisse de 7% de son «taux de clic» aux États-Unis, par rapport à celui du mois de décembre. Pis, c'est la deuxième baisse consécutive après celle de décembre. Le taux de clic est le nombre de connexions effectuées par les internautes sur les liens sponsorisés proposés lors des recherches. Ce sont ces connexions sur des liens commerciaux qui sont ensuite facturés par les moteurs de recherche aux annonceurs. C'est ce système qui a assuré la prospérité des moteurs de recherche.

    Crainte d'une récession

    ComScore a par ailleurs noté que Yahoo! a subi un recul de 1%, alors que Microsoft aurait au contraire vu son taux de clic progresser de 4%. Les dirigeants du géant de Mountain View n'ont pas commenté ces informations.

     

    Mais l'annonce a fait l'effet d'une bombe aux États-Unis, où ce recul est pressenti comme le nouvel indicateur d'une récession plus générale de l'économie. L'action Google a été sanctionnée par une baisse de 4,6% à Wall Street mardi.

    Pourtant, les analystes prennent l'information avec des pincettes et estiment que ce ralentissement est peut-être exagéré. Imran Khan de Morgan Stanley pointe les divergences entre l'étude de ComScore et les résultats déjà publiés par Google (GOOGLE A). En effet, selon les dirigeants de Google, qui ont présenté des résultats annuels records le mois dernier, la croissance des clics sur les liens sponsorisés a atteint 30% lors du dernier trimestre de l'année. Et cette hausse avait été de 50% lors des trimestres précédents.

    Pic de la pub en ligne

    «La peur des investisseurs est démesurée, estime Jordan Rohan de RBC Capital Markets. Alors que le marché se focalise uniquement sur les volumes, l'amélioration du revenu dégagé par la recherche pourrait bien compenser la réduction des volumes.» Mais globalement, les observateurs interprètent la baisse du taux de clic comme une désaffection des consommateurs, moins dépensiers au premier trimestre 2008. D'ailleurs, le Wall Street Journal a cité mercredi une étude de Tepid Elecronic-Commerce Data. Elle permet d'établir un lien entre la baisse du taux de clic de Google et un ralentissement des dépenses en ligne aux États-Unis. Ces dernières auraient reculé de 17% en décembre dernier.

     

    Une réalité qui tranche avec les pronostics enthousiastes de l'Interactive Advertising Bureau qui prédit chaque année un accroissement des revenus publicitaires en ligne. En 2007, les recettes publicitaires en ligne aux États-Unis ont atteint 21,1 milliards de dollars, en croissance de 25% par rapport à l'année précédente. La tempête d'hier mérite d'être relativisée. Google a en effet vu son bénéfice progresser de 36% en 2007 et son chiffre d'affaires de 56%, à 16 milliards de dollars.

    LIRE AUSSI
    » Analyse technique - Google : vers une accalmie

         
    http://www.lefigaro.fr/societes-etrangeres/2008/02/28/04011-20080228ARTFIG00347-google-n-echappe-pasa-la-crise-economique-.php1022241380.jpg
  • Catégories : Web

    Le lecteur e-book d'Amazon

    Aujourd'hui, Amazon devrait dévoiler son lecteur e-book, Kindle. Grâce au Wifi, ses détenteurs pourront acheter directement des ouvrages sur l'Amazon e-book store. Il est aussi capable de lire les audiobooks ou de télécharger des version numériques d'une cinquantaine de journaux.

    Source: Télérama.fr

  • Catégories : Web

    Le web sémantique

    Le Web sémantique est sur les rails », annonce Tim Berners-Lee, le père du Web, dans une interview publiée dans le numéro de novembre du magazine La Recherche. Le Web quoi ? Pour ses détracteurs, c’est une sorte d’Arlésienne — plus de dix ans qu’on en parle ! Pour les autres, c’est un Graal : l’avenir d’un Internet devenu « intelligent », les machines devenant capables de collecter et de relier toutes les données enfouies dans tous les oridinateurs de la planète. La première application estampillée Web sémantique vient d’être annoncée pour l’été 2008 avec le lancement du site Twine. Lequel propose aux utilisateurs une façon « intelligente » de trouver et d'organiser les informations qu'ils cherchent, grâce à une combinaison d’algorithmes capable d’extraire automatiquement les concepts clés d’un texte et de les transformer en mots-clés ou tags. Bref, un outil capable de trouver le sujet d’un document, sans même l'intervention préalable de l'homme. Nouveau mirage ? Rendez-vous l’été prochain, pour vérifier. ◆ S.L.
    Source: Télérama

  • Catégories : Web

    L'université de Lyon traque les étudiants plagiaires

    Les 12 établissements de l'Académie de Lyon vont s'équiper de Compilatio.net, un logiciel qui détecte automatiquement les copier-coller dans les devoirs des étudiants.

    Hélène Puel , 01net., le 01/10/2007 à 18h05

    Nombre de compositions estudiantines puiseraient leur inspiration sur Internet. Un peu trop au goût des enseignants. Aussi, 12 établissements supérieurs de l'Académie de Lyon, dont les écoles d'ingénieurs l'Isara, l'Insa, et l'université catholique de Lyon vont s'équiper du logiciel de recherche de plagiat, Compilatio.net. Au total, les copies de plus de 100 000 étudiants vont être placées sous surveillance.

    D'après une enquête réalisée par Six Degrés, le fournisseur de compilatio.net, et l'éditeur d'analyses de données Sphinx Developpement auprès de 120 professeurs et de 1 200 étudiants de l'université de Lyon, la Toile mondiale est la première source de documentation pour les travaux universitaires. Et ce, devant les bibliothèques. Internet représente 65 % des ressources utilisées par les élèves de ces établissements supérieurs. Souvent, la documentation en ligne devient plagiat puisque 79,5 % des étudiants déclarent avoir recours au copier-coller, sans indiquer la source des citations. Un fait confirmé par les enseignants puisqu'ils confirment à 90 % avoir déjà été confrontés à ce phénomène.

    « La plupart d'entre nous se doutaient que cette pratique était élevée, mais nous avions du mal à la quantifier. De temps en temps nous prenions un étudiant la main dans le sac, quand le changement de style dans la copie était trop brutal, ou quand le devoir était d'un niveau supérieur à celui de l'élève », commente Alain Gay, professeur d'informatique à l'Isara.

    Inculquer de bonnes pratiques aux élèves

    L'étude a permis au corps enseignant de mesurer l'ampleur du phénomène. Au sein de l'école d'ingénieurs, les élèves ne précisent pas l'origine d'une citation sur quatre. Pire, 8 % d'entre eux affirment avoir déjà acheté des travaux clés en main sur le Web.

    Les étudiants indiquent emprunter à Internet par « facilité » et « manque de temps » dans les travaux peu importants. En revanche, le copier-coller serait peu utilisé pour les rapports majeurs comme le rapport de fin d'études.

    Le corps enseignant de l'Isara ne souhaite pas que Compilatio.net soit perçu par élèves comme un outil pour les traquer. Il espère plutôt leur inculquer les bonnes pratiques de la documentation, avec la mise entre guillemets et l'indication de la source de toute citation.

    « Néanmoins, l'implémentation de cet outil devrait avoir un effet dissuasif, convient Alain Gay. Il est trop tôt pour dire quelles seront les conséquences pour un élève pris sur le fait. Dans le cadre de la commission pédagogique, un groupe de travail consacré au plagiat doit définir une règle écrite et pourquoi pas mettre en place des sanctions. »

    Reste que pour contourner Compilatio.net, les étudiants pourront faire appel à un autre logiciel de Six Degrés : l e pompotron, une application pour vérifier que toutes les sources sont bien spécifiées. D'ici à ce que certains y voient une manière de pomper astucieusement...

    http://www.01net.com/editorial/360119/l-universite-de-lyon-traque-les-etudiants-plagiaires/
  • Catégories : Blog, Web

    Blog:«La frustration, moteur génial de création»

    7d9683cd1df2f8b6f19f2e9fd2ea1946.jpg

    Christie Vanbremeersch.
    DR.
    Samuel Laurent (lefigaro.fr).
     Publié le 26 juillet 2007
    Actualisé le 30 juillet 2007 : 14h09
    «Accoucheuse» littéraire, jeune maman et épouse d’une «star» de la blogosphère, Christie tient depuis trois ans le blog «Maviesansmoi».
    «Vous êtes sûr que je ne vous ennuie pas ?» Posée à brûle-pourpoint au milieu de l’entretien, la question déstabilise. Une constante, chez Christie Vanbremeersch. 32 ans, un mari, deux petites filles, Chimène et Alma… et un blog, «Maviesansmoi», âgé de 3 ans.
    A l’heure où les carnets en ligne se déclinent en BD, se spécialisent en politique, économie ou high-tech, «Maviesansmoi» reste résolument et joyeusement intimiste. Un carnet de bord de la vie de cette jeune brune aux yeux bleus, patronne de sa propre micro-entreprise, qui se raconte au rythme d’une note par jour en moyenne.
    Christie n’a pas attendu qu’on invente les blogs pour raconter sa vie et ses pensées au jour le jour. «Diariste depuis toute petite», elle aime écrire, au point d’en faire sa profession. Issue d’une tribu de commerciaux (père HEC, mère HEC), Christie, plus passionnée de littérature et d’écriture que de commerce, détone. «Mon père m’a dit : «Très bien, mais il faut que tu fasses des études où on te prendra au sérieux».
    Ce sera donc HEC pour cette enfant de banlieue parisienne, qui a grandi en partie à l’étranger, au Japon ou au Chili. Finalement, elle ne regrette rien. «Cela crédibilise mon caractère primesautier», s’amuse-t-elle. Et puis «cela prouve au monde que vous savez faire des maths, réfléchir…».
    Surtout, c’est en préparant HEC qu’elle a rencontré celui qui est aujourd’hui son mari : Nicolas Vanbremeersch, plus connu dans la blogosphère sous le pseudonyme de Versac. C’est par lui qu’elle va venir au blog. «En 2003 il m’a dit qu’il voulait un blog pour parler politique. Il m’a proposé d’en avoir un aussi, je lui ai dit ‘ca va pas ?’ je trouvais ça trop exhibitionniste ».
    «Porte ouverte contre porte fermée»
    A l’époque, Christie anime des ateliers d’écriture et un salon littéraire, le club des bouquineuses. Elle cherche un moyen de mettre en ligne les compte-rendus des lectrices et le blog lui semble l’outil adéquat. Mais cette première incursion va aller plus loin que prévu. «Je me suis rendue compte que j’avais envie de mettre plein de choses en ligne, et du coup j’ai sauté le pas».
    «Plein de choses» ? Une, surtout : « Je voulais tomber enceinte, mais ça ne venait pas, et j'ai eu l'idée d'écrire là dessus, le désir d'enfant». L’enfant arrive. Mais l’envie d’écrire demeure. «Tous les blogs partent d’une frustration. Maviesansmoi partait d’une frustration de bébé, mais plus le blog devient complexe, et plus il a une raison d’être. Et finalement la frustration devient un moteur génial de création».
    Création, un mot qui revient souvent dans la bouche de Christie, peut-être du fait de son métier : elle aide des entrepreneurs ou des cadres à écrire des livres «pratiques» sur leur expérience. Nègre ? Christie préfère le terme d’ «accoucheuse littéraire». Elle a collaboré à une trentaine d'ouvrages.
    Une «frustration» pour laquelle le blog s’est révélé un piège : «Avec un blog, on a tout de suite la satisfaction d’avoir un public. C’est une prison dorée», admet-elle. Or « un blog, c’est une porte ouverte. Pour écrire un livre, il faut une porte fermée».
    Si son blog continue d’être une ponctuation «omniprésente» de ses journées de travail, Christie caresse d’autres projets, d’autres rêves. Comme celui de devenir sage-femme, un jour. Accoucheuse, toujours…

  • Catégories : Blog, Web

    Blogueuse avant l’heure

    b4dbc34320716a7a362c364ea939dff8.jpg

    Brigitte Gemme en 1996 (à gauche) et en 2007.


    Laurent Suply (lefigaro.fr). Publié le 20 juillet 2007Actualisé le 23 juillet 2007 : 08h22


    Brigitte Gemme avait 17 ans quand, en 1995, elle a ouvert le premier blog francophone.


    Un village global. Des milliards de visiteurs uniques. Des millions de dollars levés par les « réseaux sociaux ». Et 100 millions de blogueurs, selon les prévisions annuelles du cabinet Gartner.


    A l’heure où le web s’écrit avec six zéros avant la virgule, qui se souvient des « homepages », ces espaces personnels inaccessibles au commun des mortels ? Qui se souvient du temps où les jeux en ligne n’avaient pas trois dimensions, ni même une, mais s’écrivaient en mots et phrases ? Brigitte Gemme, certainement, et avec un brin de nostalgie.


    « Des opinions, des états d'âme et surtout des banalités »


    Cette québécoise est en effet une des pionnières du web francophone, à une époque où la France voyait encore le futur dans une boîte beige nommée « Minitel », et en particulier du "blogging". Le terme peut paraître usurpé : l’expression « weblog » remonte à 1997, alors que Brigitte inaugure son journal personnel dès 1995. A 17 ans, membre du club informatique de son collège, elle relève le défi d’un autre membre, employé d’un des premiers « FAI », et crée sa page personnelle, intitulée « Montréal, Soleil et Pluie ».


    « 7 juin 1995. De retour de Halifax a 5:30 le matin, je suis a mon clavier avant même 7:00. Le voyage fut long, mais cette fois au moins j'ai pu dormir... » Telle est la teneur du premier billet de Brigitte Gemme. Du moins du plus ancien à être encore archivé sur le web.


    Vite connu sous le nom de « MSP », le journal est-il un blog ? Billets quotidiens classés chronologiquement, usage de la première personne et contenu personnel font pencher pour le oui. En revanche « il n’y avait strictement aucun moyen pour un éventuel auditoire de réagir », souligne l’auteure, qui réfute le caractère quasi-archéologique de son œuvre. « J'ai exprimé des opinions, des états d'âme et surtout des banalités par le biais d'un nouveau média. Ce n'est pas une grande révolution... », dit-elle. Pourtant, quelle meilleure définition du blog, deux ans avant l’invention de ce mot, et une décennie en avance sur l’avènement du phénomène parmi le grand public ?


    Internet s’est démocratisé


    Reste à savoir comment cette idée novatrice à pu germer dans la tête de Brigitte Gemme. « J'étais une jeune femme dans un monde essentiellement masculin, qui faisait quelque chose de différent avec un même outil. Je ne me servais pas du web à des fins techniques, mais pour insuffler un peu de poésie », explique-t-elle.


    « Trois ans, deux jours, et plus de mille regards quotidiens plus tard », le mardi 9 juin 1998, Brigitte Gemme signe l’excipit de Montréal, Soleil et Pluie. « Internet s'est démocratisé(…). Ca m'a dérangé de me rendre compte que de quasi-étrangers se sentent, à cause de ces quelques mots, plus "intimes" avec moi ». En filigrane, la seule discordance avec l’archétype du blogueur des années 2000 : la course à l’audience et la notoriété l’ont détournée, et non attirée.

    Source:http://www.lefigaro.fr/high-tech/20070720.WWW000000238_blogueuse_avant_lheure.html

  • Catégories : Jeux, Web

    Jeu transmis par Elisabeth et que je transmets à mon tour à tous ceux qui passeront par ici et voudront bien le faire.

    Je vous révèle mes secrets les plus enfouis ou inavouables comme me l'a demandé Elisabeth:

    1. Quand j'étais petite, j''étais tellement timide que je me cachais sous la table au restaurant.

    2. On me prenait souvent pour un garçon car j'avais les cheveux courts, j'étais grande et j'étais souvent en pantalon


    3. Ma grande taille me valait d'ailleurs des quolibets

    4. On me reprochait aussi d'être trop sage, trop bonne élève...

    5.Je tombais souvent

    6. Je suis tombée amoureux d'un garçon qui me ramassait

    7.Le seul endroit où je me sentais à ma place, c'était dans les livres...

  • Catégories : L'art, Le Maroc:vie et travail, Web

    Art Nouveau

    9fb2bdb8b9ef0e7670367374a208d643.jpg

    Immeuble à Casablanca.

    © Marc CHARTIER
    Octobre 2005

    Source:http://www.linternaute.com/voyage/maroc/casablanca/photo/28383/immeuble-art-nouveau/

    J'ai envoyé cette photo à Anthony Perrot  qui consacre un blog(merci Monette de me l'avoir fait découvrir) à l'art nouveau; il y aussi des très beaux poèmes de lui.

    Allez-voir cet article :http://reseauartnouveau.over-blog.fr/article-11288557.html dans son blog:http://reseauartnouveau.over-blog.fr/

  • Catégories : Des femmes comme je les aime, Paysages, Web

    Monette

    84ef5bd620ea1918c286bd49bd0ecce2.jpgparle de la 2 e édition de mon recueil de poèmes

    (en vente sur:http://www.e-monsite.com/ecritureenvrac/rubrique-1082657.html)

    et je l'en remercie:http://chezmonette.hautetfort.com/archive/2007/07/10/un-peu-de-pub-pour-laura.html#comments

    Allez voir son site où il y a ses très belles peintures, des quizz, des infos culturelles, ses poèmes, etc.

    Allez chez Monette:http://chezmonette.hautetfort.com/

    93f66daad337475bd839bcc362a651ab.jpg

     

    Une de ses oeuvres

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Catégories : Paysages, Web

    Michelle Lemaire

    bc480bdc4c2f1b03ccb6ecb51ce902a2.jpgparle de la nouvelle édition de mon recueil de poèmes (en vente sur le site d'Ambroise:

    http://www.e-monsite.com/ecritureenvrac/rubrique-1061203.html)

    dans son blog:

    http://ecrirea2.unblog.fr/2007/07/02/laura-maroc-et-magie/#comment-16

    Je l'en remercie.

     Je vous rappelle que mon mémoire de maîtrise est toujours en vente sur Lulu:

    http://stores.lulu.com/store.php?fAcctID=617288