Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Catégories : Jeux, Mes textes en prose

Ma chimère de chimère

Sujet 33/2018 - du 06 au 13/10

source image - clic

 

Le mot à insérer facultativement est : BOHÈME

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse : les40voleurs(at)laposte.net

Mode de fonctionnement du blog : clic

 

---------

 

Douce semaine,

 

 Mil et une

 

http://miletune.over-blog.com/2018/01/sujet-01/2017-du-06-au-13/01.html

c3c030aff085e86587901952a7815132.jpg

Quand j'avais trois ans, j'ai dit: "Quand je serai grande, je serai une chimère, cette créature fantastique avec une tête de lion, un corps de chèvre et une queue de serpent, qui crache le feu et dévore les humains. En fait, ce n’était pas tant à cause de son corps ou de ses pouvoirs maléfiques mais plutôt à cause de mon grand-père Gérard de Nerval, célèbre notamment pour ses « Chimères. » -Mais, Gérard de Nerval ne peut pas être votre grand-père puisqu’il n’a pas eu d’enfant ? Et donc encore moins de petit enfant. On dit même qu’il n’a connu aucune femme(bibliquement). - « On » est un imbécile et n’était pas là pour « tenir la chandelle » lorsque mon grand-père était avec Jenny Colon ou Adrienne. J’ajouterais que c’est mon rêve et que j’ai le droit de rêver à ce que je veux. - N’est-ce pas révélateur que la chimère soit aussi dans le langage courant une illusion ? - Je me fais peut-être des illusions mais, même si Gérard de Nerval n’est pas mon grand-père biologique, il est au moins « mon grand-père d’âme… » J’aurais aimé être sa petite-« fille du feu » et traverser avec lui « la porte d’ivoire ou de corne » qui sépare le monde réel du monde imaginaire et irréel, l’aider à maîtriser « l’épanchement du songe dans la vie réelle » qu’il a connu avec « Aurélia. » Ainsi, j’aurais pu partir avec lui et un écritoire pour le « Voyage en Orient » en passant par l’Allemagne et rencontrer sa « Lorely. » Il m’aurait fait découvrir « La Bohème galante » (N’allez pas me dire que ce titre est celui d’un puceau ?…) J’aurais visité avec lui les « Petits châteaux de Bohème. » Il m’aurait chanté des « Odelettes » dans « Une allée du Luxembourg. » Nous aurions monté ensemble « L’Imagier de Haarlem », « L’Alchimiste » ou « Léo Burckart. » J’aurais été auprès de lui quand il traduisait le « Faust » de Goethe ou « Poésies allemandes. » Comme mon « grand-père d’âme, je me suis intéressée aux « Illuminés, » aux sciences occultes et à la théosophie. J’ai fait mienne la théorie des « Correspondances. » J’ai tenté de transformer mon feu destructeur pour le transformer en ce que Françoise(http://imaginal.over-blog.fr/article-13671998-6.html#anchorComment), l’auteure de cette consigne, appelle « Alizée. » La part de moi qui est devenue chimère vous salue. 

Pour lire d'autres textes de moi, cf. mes 14 livres en vente sur ce blog

17/11/2007 - début & fin : "Rêve irréel-alizée" (Françoise:http://imaginal.over-blog.fr/) Voici un type d'exercice connu, mais amélioré dans le cas présent. Jugez plutôt. Il s'agit d'écrire un texte qui contiendra (idéalement dans son titre, mais pas obligatoirement) l'expression: " Rêve irréel-alizée" (Selon le dictionnaire des Elfes, le mot " irréel-alizée" signifie "réalisé dans l'Irréel, le Monde Intermédiaire"). Le texte commencera par la phrase. Quand j'avais trois ans, j'ai dit: "Quand je serai grand (e), je serai un/une..." (remplacer les pointillés par l'un - ou plusieurs, pourquoi pas ? - des mots suivants : fée, magicien, elfe, nymphe, dragon, licorne, lutin, schtroumf, pokémon, sorcière, nain de jardin, loup-garou, chat-garou, ogre, fantôme, orque, vampire). Le texte se terminera par : La part de moi qui est devenue... ... vous salue. (Les... sont à compléter sur base d'un élément de la liste précédente, mais pas forcément le même qu'au début du texte, et pas forcément qu'un seul non plus...) http://www.ecritureludique.net/article-13764285.html MON TEXTE Ma chimère de chimère. Sur la « chimère », cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Chim%C3%A8re_(mythologie) Sur Nerval, cf. aussi Wikipedia puisque je ne retrouve les « poetes.com » Source de l'image:Chimère sur un plat à figures rouges apulien, v. 350-340 av. J.-C., musée du Louvre http://fr.wikipedia.org/wiki/Chim%C3%A8re_%28mythologie%29

Commentaires

  • Superbement mené. Bravo! Quelle passion pour Gérard! Et cette chimère est si belle.

  • Merci Polly.
    Et l'ombre de Baudelaire avec ces "correspondances"... mais Nerval les a évoquées aussi...

  • Mais alors on pouvait choisir quelque chose en dehors des mots imposés ? Rien ne me correspondait alors je n'ai rien fait ! Tant pis ! Dis donc, tu étais déjà très très cultivée , même petite ! Ton texte nous ouvre un tas de perspectives ! Merci !

  • 3 exercices différents pour 15 jours, celui de Françoise avec le début et fin imposé, celui-là, les mots imposés et l'écriture sur image.
    Je ne connaissais pas Nerval à 3 ans , c'est l'exercice qui voulait que l'on se souvienne ou/imagine de son rêve de cette époque... Alors j'ai utilisé ma découverte de mon adolescence et mes recherches ultérieures

  • Je n'avais pas l'intention de concourir, mais tu mets la barre très haut! ne vois aucune «flagornerie» dans ce que je dis mais en dehors de ta culture... il y a tout de même un sacré talent!

    On se laisse emmener par ton texte et ça y est, on est dans «ta chimère»! Superbe!

  • Merci Sister....
    C'est juste un jeu, pas un concours...
    J'ai travaillé quelques années sur Nerval et j'ai toujours mes livres à portée de main ... et internet; je ne sais pas tout par coeur...

  • Beaucoup d'érudition. Merci de nous ouvrir à ce qu'est rêver, voyager sur un tapis volant appelé littérature.

  • Merci Françoise; j'aime surtout comprendre, apprendre...

Les commentaires sont fermés.