Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Catégories : Des évènements

MA FETE(il n'y avait que toi qui me la souhaitait et inversement)

LAURENT (Saint), Laurentius (couronné de laurier, en latin), diacre, martyr à Rome, au troisième siècle, honoré le 10 août.

 Laurent fut élevé au diaconat, en l'an 257, par le pape saint Sixte, qui l'établit le premier des sept diacres attachés au service de l'Église romaine. Il avait, en cette qualité , la garde du trésor de l'église et était chargé d'en distribuer les revenus aux pauvres. A cette époque l'empereur Valérien publia de sanglants édits contre les chrétiens, et le pape saint Sixte fut une des premières victimes de cette persécution. Le jour où l'on conduisait au supplice le vénérable pontife, Laurent dont le plus ardent désir était d'être associé à son martyre, le suivait en versant des larmes et lui disait : « Où allez-vous, mon père, sans votre fils  ? Saint pontifie, où allez-vous sans votre ministre ? » Saint Sixte lui répondit : « Mon fils, un plus grand combat vous est réservé ; vous me suivrez dans trois jours. » Après l'avoir ainsi consolé, il lui ordonna de distribuer aux pauvres toutes les richesses dont il était dépositaire, dans la crainte qu'elles ne tentassent la cupidité des persécuteurs. Laurent distribua donc aux indigents tout l'argent qu'il avait entre les mains, puis il vendit les vases et les ornements sacrés, et en employa le produit de la même manière.
Cependant le préfet de Rome, informé que l'église possédait des trésors, fit venir Laurent et lui enjoignit de les livrer pour les besoins publics. Le saint diacre demanda un peu de temps et les orphelins, il dit au préfet, en les lui montrant : « Voilà les trésors de l'Église, que je vous avais promis. » A cette vue , le préfet entra en fureur, et, croyant intimider le saint diacre, il lui dit que les tortures qu'il aurait à souffrir seraient prolongées et que sa mort ne serait qu'une lente et terrible agonie. Alors ayant ordonné qu'on dépouillât Laurent de ses habits, il le fit d'abord déchirer à coups de fouet, puis étendre et attacher sur un gril, de manière que les charbons placés au-dessous et à demi allumés ne devaient consumer sa chair que peu à peu. Au milieu de ses horribles tourments, le saint martyr, sans faire entendre une plainte, pria jusqu'à son dernier soupir pour l'église de Rome. Sous le règne de Constantin le Grand, on bâtit une église sur le tombeau de saint Laurent. C'est encore aujourd'hui une des cinq églises patriarcales de Rome.
L'Eglise honore aussi, le 14 novembre, saint Laurent archevêque de Dublin, au douzième siècle ; le 5 septembre, saint Laurent Justinien, évêque et premier patriarche de Venise, au quinzième siècle ; le 7 juillet, le bienheureux Laurent de Brindes, supérieur général de l'ordre des Capucins, au seizième siècle.
Personnages remarquables qui ont porté le nom de Laurent : De Médicis, dit le Magnifique, qui gouverna Florence de 1469 à 1492, et qui protégea les lettres et les arts ; - Lavoisier, illustre chimiste (1743-1794) ; - De Jussieu, savant naturaliste (1748-1836).

http://www.e-prenoms.com/

Les commentaires sont fermés.