Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réquisitoire contre NOEL(lisez d'autres textes de moi en achetant mes 14 livres par les bannières sur ce blog)

Sujet semaine 51

Petit Papa Noël,

Quand tu descendras du ciel

Pour lire sur ta super bécane mon mél

 

Tu verras que je ne serais pas au pied de mon sapin, ni devant l’âtre de ma cheminée (d’ailleurs, je n’ai ni sapin , ni cheminée) pour voir les beaux joujoux que tu m’as apportés . Ne le prends pas mal, ce n’est pas personnel .Je te trouve plutôt sympathique, toi et tout l’imaginaire que tu véhicules avec tes rennes et tes lutins dans ton paysage magique. Je me souviens avec bonheur des Noëls de mon enfance avec mes chaussons montants de petite fille comme souliers et ma grand-mère pour me tenir la main. Nous allions à la messe de Minuit et il faisait très froid. Le lendemain, ma 2 e grand-mère venait et nous jouions à des jeux de société : jeu de l’oie, dominos , lotos , dames etc. Beaucoup de ces jeux étaient dans une valise en bois. Comme maintenant, beaucoup de cadeaux étaient des livres ; une année, j’ai eu un circuit de train que j’aimerais au moins revoir ne serait-ce que pour le montrer à mon mari.

 

Petit Papa Noël,

Quand tu descendras du ciel

Pour lire sur ta super bécane mon mél

 

Parce que c’était eux, parce que c’était moi, je me suis éloignée de ma famille : d’abord moralement puis géographiquement. Malheureusement, affectivement, je suis toujours restée très attachée à elle. Même si je m’en défends et même si je me bats contre moi-même à ce niveau, ce qu’ils disent ou pensent me touchent.

Lorsque nous sommes partis travailler au Maroc, Noël m’a manqué même si nous pouvions le fêter jusque dans la messe de minuit, l’ambiance n’y était pas. Casablanca n’était pas au diapason de Noël bien-sûr. Il manquait le froid, la neige, les chants , les sapins etc. Et puis nous étions seuls sans famille et Noël est bel et bien une fête de famille. Quand nous avons eu des soucis là-bas, la solitude s’est fait encore plus sentir. Nous nous sentions même abandonnés, voire rejetés.

Nous sommes rentrés en France mais Le rapprochement géographique n'a pas rapproché les âmes : elles étaient trop loin les unes des autres depuis trop longtemps, il suffisait juste de le reconnaître,

Quel sens cela avait-il alors -à part celui du devoir- de se réunir pour échanger des cadeaux sans âme ? A quoi bon se fatiguer en recherche du cadeau idéal et dans un long périple si l'hypocrisie règne en maître sans que les bulles du champagne parviennent à masquer les âpres vérités que d'autres ne veulent pas voir

Vient alors l'envie d'un NOEL à deux comme là-bas, d'un partage vrai de mots, d'amours et de mets  au bord de l'eau qui refléterait nos âmes,

 

Petit Papa Noël,

Quand tu descendras du ciel

Pour lire sur ta super bécane mon mél

14 DECEMBRE 2015

Pour lire d'autres textes de moi, cf. mes 14 livres en vente par les bannières sur ce blog

 

 

 

-

 

LE MOT A PLACER EST : REQUISITOIRE

http://miletune.over-blog.com/2015/12/sujet-semaine-51.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

 

Semaine du 14 décembre au 20 décembre 2015 - Noël en couleurs

 
Vous avez passé la semaine devant un Monochrome alors vous aurez forcément envie de couleurs, de lumière, de guirlande ; Noël approche à grand pas et si nous n'avons pas la neige, nous nous contenterons de vos récits, de vos poèmes ou de vos petits contes pourvu qu'ils soient légers comme les bulles de champagne et comme vos âmes d'enfants.
Comme  d'habitude vous avez jusqu'au 20 décembre minuit pour nous conter vos Noëls en nous envoyant vos textes à l'adresse habituelle : impromptuslitteraires[at]gmail.com
 
http://impromptuslitteraires.blogspot.fr/

Les commentaires sont fermés.