Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:La reine des catastrophes

Miss catastrophes

 

Enfant, j’étais de tous les accidents

Accidents bénins mais fréquents.

Je me prenais les doigts dans  tous les tiroirs.

Heureusement, je n’avais pas de rasoir.

Il y a pire : les portières de voitures ;

J’en ai testé beaucoup de fermetures.

Pendant les jeux, tous les ballons lancés

Atterrissaient sur mon  nez  qui finissait ensanglanté.

Il y avait surtout les chutes ; croyez-moi,

Partout où j’allais, le sol se jetait vers moi.

Je tombais de l’escabeau, je dévalais les marches.

Je cassais tout sur mon passage

Mais je me relevais sans cesse.

Avec des bleus, avec des croûtes,

Souvent, on riait de ma souffrance

Alors comme aujourd’hui, je serrais les dents

Que je mettais sous l’oreiller pour la petite suris.

 

7 juin 2016

Pour lire d'autres textes de moi, cf. mes 14 livres en vente par les bannières sur ce blog

ob_24971e_dada

Pour la première fois, les Cabardouche prennent la barre

pour faire tanguer la coquille en proposant le défi n°168 pour le lundi 13.

Voilà ce qu’ils nous proposent.

Les petits gamins font moult découvertes en jouant tout autour de la maison,

voici trois situations illustrées peu banales qu’il va falloir expliquer !

- saisissez- vous d’une illustration ou des trois ( clic droit + enregistrer l’image sous…)

- racontez comment les p’tiots gamins en sont arrivés là ! ( la fantaisie est la bienvenue…)

Défi n°168

.

Défi n°168

.

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.