Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Je suis comme je suis(coms ouverts)

Jacques Prévert : Défi 170 mené par Martine (Quai des Rimes)

  1. septembre 2016·Ecrire un commentaire · Catégories: Annonce défi

Martine (Quai des rimes) aime beaucoup la poésie de Jacques Prévert.

Elle propose qu’on lui rende hommage à la mode des Croqueurs de Môts  !

Pour le défi 170 des Croqueurs de Môts

Le Lundi 26  septembre 2016

Vous connaissez le poème de Prévert “pour faire le portrait d’un oiseau

Ecrire une recette à la Prévert en prose ou en vers

Exemples : pour maigrir, pour être heureux, pour trouver le grand amour (et le garder)…..

Faites nous rire donc vos recettes peuvent être délirantes, tout est permis

Pour les jeudis en poésie

Le Jeudi 22 Septembre

Ecrire un poème qui débute comme un des poèmes de Prévert par “je suis comme je suis”

Le jeudi 29 Septembre 2016

Ecrire un Inventaire à la Prévert

Le Môt de Dômi

Juste un Môt

Merci Martine   

http://croqueursdemots.apln-blog.fr/2016/09/19/jacques-prevert-defi-170-mene-par-martine-quai-des-rimes/

Je suis comme je suis

Je suis comme je suis : franche, trop cash, à la limite de la sauvagerie

Je ne suis pas hypocrite et franchement au travail, en famille, ça me nuit

Je suis comme je suis : bien élevée, souriante, serviable et polie

Je suis trop gentille, une bonne poire, trop bonne, trop conne, on dit

Je suis comme je suis : trop consciencieuse, vite culpabilisée, c’est ainsi

Tout est toujours de ma faute, je me torture, c’est douloureux, ça m’ennuie.

Je suis comme je suis : curieuse de tout, je veux lire tout ce qui se publie

C’est très prenant, coûteux, fatigant, passionnant de suivre le monde qui vit

Je suis comme je suis : lectrice compulsive, insomniaque, mes nuits

Ressemblent à celles de mon enfance : il faut que je me berce pour un oubli

De quelques heures du travail, des livres, pour laisser sans moi aller la vie

Je suis comme je suis : dormir est un peu mourir alors je grignote comme une souris

Des temps de lecture sur mes nuits, je vis comme je suis et je suis comme je vis.

Pour lire d'autres textes de moi, cf. mes 14 livres en vente par les bannières sur ce blog

Lien permanent

Commentaires

  • J'aime ta conclusion "je vis comme je suis et je suis comme je vis" qu'aurais-tu de mieux à faire ?

  • Merci ABC
    Pour moi, rien

  • un autoportrait sans complaisance qui sait rester bienveillant et finalement lucide et sage.
    belle soirée

Les commentaires sont fermés.