Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon texte inédit sur ce blog:Bivouac hors des sentiments battus

Sujet semaine 52/2016

Sujet semaine 52/2016

Danielle Guenther - clic et clic

 

Le mot à insérer facultativement est : BIVOUAC

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse : les40voleurs(at)laposte.net

 

--------------------

 

Que cette dernière semaine de l'année 2016 vous soit douce !

Joyeux Noël !

 

Mil et une

mil et une

Bivouac hors des sentiments battus

Toutes les fins d'année, on prend de bonnes résolutions

Arrêter de fumer: fait, il y a bientôt six ans

Arrêter de boire: pas fait mais bien ralenti

Faire du sport régulièrement: fait depuis treize ans

Manger cinq fruits et légumes par jour: dépassé largement

Dire bonjour, merci, madame, monsieur et sourire: ancré fortement en moi

Demander des nouvelles aux gens: renforcé par les années au Maroc

Penser aux gens, leurs anniversaires et fêtes: difficile à oublier

Avant la nouvelle année, prendre la résolution de garder le bon

Ce qui fait du bien, apporte du bonheur et laisser  le et les toxiques

Comme dit une amie: facile sur le papier mais lorsqu'on parle des proches

Naît la culpabilité de ne pas dire, pas faire ce qu'il faut: obligation, devoir, effort

Plus de plaisir, d'envie de se faire violence pour être ce qu'ils veulent

Alors qu'ils ne veulent pas s'intéresser et donc aimer ce qui nous fait vivre

Avant la nouvelle année, prendre la résolution, après les mauvaises habitudes

Quittées, les bonnes habitudes prises, perdre le plaisir sadique d'aimer en vain

Bivouaquer hors des sentiments battus, ne plus battre sa coulpe

De ce qui n'a pas été fait mais comme sur mon blog, depuis dix ans

Afficher ce que j'écris,ce(ux) que j'aime: quatorze livres écrits

De quoi être fière, non? Tout ce bonheur construit à deux avec toi

Envers et contre ceux qui nous veulent autres avant de peut-être nous aimer

Sans s'intéresser jamais: des sentiments battus contre vents et marrées

Les rejeter même si c'est contre nature: est-ce naturel de se faire rejeter

Par ceux mêmes qui devraient être naturellement  nos supporters

De nos victoires et les défenseurs lors des défaites: bivouac hors des sentiments battus.

 

26 décembre 2016

 

Pour lire d'autres textes de moi, achetez mes 14 livres par les bannières en haut de ce blog ou sur le site de l'éditeur

 

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.