Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Grafanette ou l'utopie de la nouvelle année

Sujet semaine 01/2017

Sujet semaine 01/2017

image Mil et une 

Le mot à insérer facultativement est : utopie

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse : les40voleurs(at)laposte.net

 

----------------

 

Nous voilà en route vers une année nouvelle ! 

Qu'elle nous mène au gré de nos désirs et de notre imaginaire...

 

Bon réveillon et bonne année 2017 !

 

Mil et une

 

miletune

 

Grafanette ou l'utopie de la nouvelle année

A chaque premier janvier, naissent les bilans de l'année qui se termine

A chaque nouvelle année de sa vie ou calendaire, on prend des résolutions

Grafanette  gomme les mauvaises décisions des politiques, minimise leurs bourdes

Grafanette maximise les bons chiffres ou les moins mauvaises solutions

 

Grafanette nous aide à voir les bons côtés de l'année passée et de nos paysages intérieurs

Grafanette gomme nos défauts et erreurs, on repart à zéro en faisant les mêmes erreurs

A chaque premier janvier, tout change: les prix, les lois, les agendas, les calendriers.

A chaque nouvelle année de notre vie, on se bonifie comme les meilleurs crus classés

 

Mais à chaque premier janvier, on continue son livre de chevet: essai ou polar

A chaque nouvelle année, on a toujours un chapitre ou plusieurs tomes de retard

Grafanette n'arrête pas le temps qui nous talonne, nous modifie et nous oblige

Grafanette empile nos fautes et nous accable et on n'a jamais le dos assez large

 

Grafanette garde nos amours pour nos ainés: Nerval revient aux moments d'angoisse

Grafanette  recycle nos admirations: Kandinsky illumine nos gueules de bois

A chaque premier janvier, j'allume une nouvelle bougie pour mes chers disparus

La chambre verte[1] accueille morts illustres et illustres inconnus de nos paysages

 

A chaque nouvelle année de notre vie, il faut prolonger se connecter à nos bibliothèques

Pour prolonger si on peut, les livres qu'on n'a pas finis car on a imaginé le temps plus long

Grafannette ne raccourcit pas le livre passionnant sur le pittoresque dans le paysage

Grafanette ne rallonge pas le temps pour lire les journaux passionnants d'Anaïs NIN.

 

2 janvier 2017

 

[1] Film de François TRUFFAUT

Pour lire d'autres textes de moi, cf. mes 14 livres en vente par les bannières sur ce blog

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.