Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ceblog:Un bon petit diable

Sujet semaine 04/2017

Sujet semaine 04/2017

Vincent Van Gogh - source image - clic

 

Le mot à insérer facultativement est : diable

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse : les40voleurs(at)laposte.net

 

-----------------

 

Douce semaine !

 

Mil et une

miletune

 

Un bon petit diable

Un mois avant son suicide par balle en pleine poitrine chez Ravoux à Auvers-sur-Oise,

Le 29 juillet 1890,Vincent Van Gogh  peignit L'enfant à l'orange  un petit portrait joyeux

Qui fut accroché  à côté de son cercueil dans la pièce funéraire improvisée à l'auberge.

A l'arrière plan, le pré est en fleur comme en été dans ce paysage qui semble heureux.

 

Le peintre torturé  du soleil divin semblait concentrer ici toute sa joie de vivre

Le bleu de la robe de l'enfant ressemble à celui de ses cieux étoilés et gais.

Cet enfant pourrait être son neveu, l'enfant de Théo, le frère complice de ses lettres

Il fut longtemps pris pour une fille et caché dans une collection suisse, comme un secret

 

Il fut identifié finalement par Adeline Ravoux , fille de l'aubergiste, à un enfant du village

Le fils du menuisier qui conçut le cadre du tableau accroché au dessus du cercueil,

De la palette et des pinceaux du peintre; ce tableau fut décroché comme les autres

Par Théo avant qu'il meure à son tour et laisse à sa veuve un héritage plein d'écueils.

 

Estimé à 500 francs de l'époque, le tableau fut estimé à 30 millions de dollars                                                A sa redécouverte en 2008: excusez-moi si j'y vois une autre enfant dont je ne peux guère

Parler  alors même que sa blondeur  ressemble à la mienne au moment même

Où ma grand-mère jonglait pour m'amuser avec des oranges ou des balles.

 

22 janvier 2017

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.