Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon texte inédit sur ce blog:Le culte des images

Défi #442

 

442

Iconoclaste

Mettez-nous donc à bas l'une ou l'autre icone,
qu'elle soit d'hier ou d'aujourd'hui !

(Pour Marcel, c'est déjà fait, mais, bis repetita...)

 

samedidefi.canalblog.com/archives/2017/02/11/34888274.html

Le culte des images

Comme Charles Baudelaire, je glorifie  « le culte des images[1] »

Sous toutes sortes de formes : j’ai aimé les livres d’images

De mon enfance, les illustrations-gravures de mes lectures de jeunesse

J’aimais les jolies couvertures cartonnées, colorées et imagées

De certaines collections dont la mode est de faire des « remake »

Plus chers et surtout plus moches ; heureusement, les formats de poche

Sont souvent bien « designés » s’ils ne sont pas dans l’outrance

De l’agressivité commerciale de certains titres surtout à l’approche des fêtes.

J’aime aussi follement le cinéma en noir et blanc ou en couleur, classique

Ou moderne, commercial (plus raisonnablement) ou d’auteur, drôle

Ou policier ; j’adore tout François Truffaut dans sa Nouvelle vague

Je ne peux que me pâmer devant Casablanca que j’ai respiré de

Très près ; à l’insu de mon plein gré, je suis téléphage, je me soigne

Mais contrairement à la cigarette, je ne riens trouver qui remplace

Ce fonds d’images sonores qui berce mon travail et mes lectures.

C’est grave je sais mais j’assume et ça ne m’empêche pas d’aimer et de lire

J’aime ton image, surtout celle que je peux caresser, St Valentin ou autre fête

Qu’on se crée comme des images pieuses à garder pour des heures plus sombres.

J’idolâtre les Beaux-arts, même ceux que certains trouvent laids, je peine

Un peu avec un certain art contemporain, trop vidéo ou « performance »

A mon goût ; le conceptuel parfois m’échappe mais dans l’ensemble

J’aime tout, plus ou moins ; surtout, je garde les yeux ouverts pour la découverte.

Je fais par contre un blocage presque total devant certains clips soi-disant féministes

Où les femmes se dévoilent en poupées gonflables pornographiques

Et se dandinent en poses obscènes et dégradantes que je peux appeler danse.

Excusez-moi de paraître bégueules d’autant que je ne le suis pas puisque

J’ai mis en scène dans des nouvelles, une Cannelle bien plus olé-olé que

Ces péronnelles dévoilées-voilées ; un dernier coup de gueule contre

Les vidéos  caustiques, sarcastiques où l’on se moque de tout et de tout le monde

Mais pas de soi-même, l’objectif étant le ricanement perpétuel des aigris et autres

Nuisibles qui n’ont que ça à faire dans leur vie que de laisser sous des vidéos insanes

Des commentaires encore plus débiles et haineux que certaines émissions télé réalistes !

 

14 février 2017

 

[1] (ma grandemon unique, ma primitive passion)in Mon cœur mis à nu

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.