Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon texte inédit sur ce blog:Rue de Vaugirard

Monopoly : Défi 181 mené par Josette !!!

monopoly

L’Amiral Dômi (c’est môa) m’a laissé ses dés…

A vous de les lancer et avec le chiffre obtenu (entre 2 et 12)

vous arrivez (tombez !) sur la case du Monopoly

à partir de laquelle vous raconterez ce que vous voulez

- SANS TRICHER -

Histoire à publier le lundi 6 mars !

Pour les “jeudi poésie” du 2 et 8 mars quelle chance, vous avez carte blanche !

Le Môt de Dômi

D’accord Josette pour une partie de Monopoly

Le problème c’est que tout le monde n’a pas ou plus de ce jeu à la maison.

Alors pour varier les plaisirs

Je vous propose de vous rendre sur Google Image

D’aller en prison sans passer par la case départ :) :) :)

Mais non ….

De prendre une grille au choix pour faire avancer vos pions !!!

De préférence ne jetez pas vos dés dans l’écran

Je décline toute responsabilité en cas de dommage :)

Bon jeu chers mousaillons.

Bises amirales.

Dômi.

monopoly-junior-pionshttp://croqueursdemots.apln-blog.fr/2017/02/27/monopoly-defi-181-mene-par-josette/

Rue de Vaugirard

Rue de Vaugirard, en novembre 2016, la pluie s'est abattue s'est moi alors que je me dirigeais Pour la nième fois vers le Musée du Luxembourg. Il s'agissait cette fois de l'exposition

Sur Fantin-Latour; j'avais lu u hors série de "L'objet d'art" pour préparer cette visite

Mais je voulais voir en vrai son "Hommage à Delacroix" où se trouve notamment Baudelaire.

Voir son regard en face de moi était un moment qu'on n'aurait pu me voler à un "Coin de Table "où siégeaient Verlaine et Rimbaud. Il y avait beaucoup de monde, j'étais trempée

Mais le temps était suspendu comme lorsque "Le lac" de Lamartine m'est apparu.

C'était comme dans un paysage arcadien intemporel de Fantin- Latour presque symboliste.

A ma sortie, il pleuvait trop pour que j'aille au Jardin du Luxembourg mais je repensais

A la dernière exposition que j'avais vue ici: "La Renaissance et le rêve" m'avaient transportée

Dans le temps et dans des songes à travers les œuvres de Bosch que je refeuillette de chez Moi mais rien ne vaut l'œuvre lorsqu'on l'a espéré, préparé et attendu. En sortant ce jour-là,

Dans le rêve, j'avais rencontré Nerval  dans "Une allée du Luxembourg." Une autre fois

Encore, j'avais plongé dans les œuvres de Chagall "Entre rêve et paix" et j'avais eu du mal

A m'en extraite tant cet artiste m'enchante de Nice à Paris. Pris dans "le cercle de l'art moderne" de "l'avant-garde au Havre", une autre fois, j'avais revu des artistes que j'admire

Et découvert des œuvres Rue de Vaugirard au Luxembourg , côté cour et jardin.

 

28 février 2017

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.