Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Une histoire de cloche

Le thème de la semaine

 
 
 
 
Cette semaine nous vous invitons à nous écrire "Une histoire de cloche" :)
Peu importe le sens que vous choisirez pour ce mot, en prose ou en vers, 
votre texte devra nous parvenir avant dimanche 23 avril minuit
à l'adresse habituelle impromptuslitteraires[at]gmail.com

Sinon, nous vous sonnerons les cloches ! A bon entendeur, salut :)
 
http://impromptuslitteraires.blogspot.fr/p/le-theme-de-la-semaine.html

Une histoire de cloche

Frère Jacques,

Dormez-vous ?

Sonnez les matines !

Ding, daing, dong !

 

La celtique clocca  supplante la signum latine

Et est un des plus anciens instruments sonores.

Dès que l'homme est maître de la technique de l'argile,

Il fabrique des vases « sonores » par résonance.

 

Frère Jacques,

Dormez-vous ?

Sonnez les matines !

Ding, daing, dong !

 

Au cinquième siècle, la cloche remplace la simandre

Pour rythmer la vie quotidienne des monastères.

Sous Charlemagne, les cloches se généralisent dans les églises.

Au treizième siècle, le bourdon peut être de grande taille.

 

Frère Jacques,

Dormez-vous ?

Sonnez les matines !

Ding, daing, dong !

 

La dureté du métal de la cloche dit la force du prêche

La percussion du battant rappelle que le celui qui prêche

Doit se frapper lui-même pour se corriger. Le joug évoque

La croix du Christ alors que la corde dit la compréhension des Ecritures.

 

Frère Jacques,

Dormez-vous ?

Sonnez les matines !

Ding, daing, dong !

 

Le clocher est le symbole de la paroisse

L'"esprit de clocher" dit le paysage d'âme

Autorité spirituelle, temporelle et sociale

Des Vêpres aux Matines.

 

Frère Jacques,

Dormez-vous ?

Sonnez les matines !

Ding, daing, dong !

 

17 avril 2017

 

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.