Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Si j'étais un homme

Sujet semaine 24/2017

Peter Heeling - clic

 

 

Le mot à insérer facultativement est :  ALLEGRO

 

 

 

Les textes, avec titre et signature, sont à envoyer à notre adresse : les40voleurs(at)laposte.net

Mode de fonctionnement du blog : clic

 

-------------

 

Bonne semaine à vous,

 

 Mil et une

http://miletune.over-blog.com/-33

Si j’étais un homme

Si j’étais un homme, je t’offrirais un bouquet de roses rouges

Et je  te chanterais, allegro, la chanson de Diane Tell ; ah, si j’étais un homme

Je te déclamerais le poème de Ronsard, « Mignonne, allons voir si la rose. »

Si j’étais un homme, « Mon amie la rose », t’apporterait, allegro, des preuves

De mon amour ardent ; tu la sentirais et me dirait « merci » avec tendresse.

 

Si j’étais un poète, je te couvrirais de mots  murmurés qui clameraient au monde

Mon  amour mieux qu’un cadeau, un recueil en ton honneur, ah si j’étais un poète

Mes roses seraient des rimes joyeuses et mon chant, allegro, te rappellerait Venise

Et le Bosphore, pas besoin de gondole, pour gravir mes sept collines, juste

Un désir, allegro, d’écrire, te caresser de ma plume-souris-moi, tu es ma source

 

Si j’étais un homme, j’enfilerais le matin ma plus belle chemise, pas de cravate

Qui se ferrait barrière à tes caresses, je mettrais mon blouson, allegro, ma monture

Chromée m’emporterais, avec tous ses chevaux, vers ton château, ma princesse

Même si tu ne crois pas au prince charmant, tu es ma femme idéale et parfaite

Je t’emporterais vers tous les paysages peints et écrits qui sont tes rêves

 

Si j’étais un poète, je te chanterais allegro que « l’important c’est la rose »

Je retirerais les épines de ta vie pour n’en garder que les pétales-caresses

Sur ton corps-feuille sur laquelle je poserais mes strophes, ah si j’étais un poète

Mes vers rempliraient les tiroirs de ta garde-robe, je t’habillerais de baisers

Pour que ton cœur soit toujours allegro et que tu n’aies jamais froid ni peur

 

12 juin 2017

 

Les commentaires sont fermés.