Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon texte inédit sur ce blog:On ne va pas en faire une pendule

Le thème de la semaine

 
Que la pluie vous ait souri ou non dans la semaine, nous vous proposons une idée suggérée par Andiamo : "on ne va pas en faire une pendule".
En prose ou en vers laissez-vous inspirer par cette expression, et envoyez-nous votre texte à l'adresse habituelle impromptuslitteraires[at]gmail.com avant dimanche 16 juillet minuit.
 
http://impromptuslitteraires.blogspot.fr/p/le-theme-de-la-semaine.html

On ne va pas en faire une pendule

Plutôt que chier une pendule avec mes histoires de famille, je préfère aller voir des musées imaginaires où une aile bleue-Chagall se pose sur une horloge, où un homme se tient raide et droit à côté d'une horloge peint par Munch; où un train à vapeur traverse une cheminée pour figurer le temps chez Magritte; où François Boucher peint Madame de Pompadour en robe bleue sous une pendule; où l'horloge de Fernand Léger donne une l'heure de regarder son oeuvre; où l'énigmatique Marthe Bonnard porte une fourrure élégante en attendant l'heure qui passe derrière elle; où Bernard Buffet dépeint en noir "l'horloge, la croix et la mort." Jean Metzinger est "Le cubiste à l'horloge." Paul Delvaux a peint dans une cuisine, l'horloge de ma grand-mère. J'ai vu il y a peu l'horloge de la Gare de Lyon mais sous un ciel bleu bien loin de l'atmosphère de Dubuffet.

10 juillet 2017

Les commentaires sont fermés.