Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon poème inédit sur ce blog:Carnaval d'Arlequin

Sujet de l'été - Semaines 30 et 31

http://www.surrealiste.net/oeuvres/

Au musée Picasso, la semaine dernière, j'ai vu "Paul en Arlequin", peint par son père.

Picasso a aussi représenté un "Arlequin accoudé" en 1901 en période bleue.

Cézanne peint Arlequin avec Pierrot dans une scène de Mardi-gras; quant au peintre

Florentin Lippi, il accompagne Arlequin de Colombine et je me souviens d'une comptine.

Toujours rococo, ce peintre du dix-huitième siècle abandonne les fresques. Miro surréaliste,

En peignant Arlequin, délaisse  le fauvisme, l'expressionnisme et le cubisme. Comme

Lippi, le peintre de la danse, Degas, donne à Arlequin Colombine comme cavalière.

J'ai pu admirer au Musée d'Art moderne de Paris vendredi dans l'exposition qui le confronte

A l'oeuvre de Balthus et Giacometti, celle de Derain , notamment "Arlequin et Pierrot"

Dans "Pierrot politicien", Arlequin ne semble être qu'un personnage secondaire de Thomas Couture.

Picasso les représente encore tous deux à la terrasse d'un café. André Lhote,

Le théoricien rend hommage à Watteau en peignant un Arlequin cubiste.

 

3 aout 2017

 

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.