Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Journal des Arts N°491 Vendredi 15 décembre 2017

Le Journal des Arts

Collections publiques. Emmanuel Macron a-t-il bien pesé les conséquences de ses déclarations devant les étudiants de Ouagadougou le 28 novembre dernier ? A-t-il bien évalué qu’en affirmant « qu’il fallait tout faire » pour que le patrimoine culturel africain revienne en Afrique, il allait faire sauter un verrou ? Car le Président ne s’est pas contenté d’afficher une bonne intention, il s’est voulu résolument engagé dans l’action en affirmant : « Je veux que d’ici cinq ans les conditions soient réunies pour des restitutions temporaires ou définitives du patrimoine africain en Afrique ». On ne peut pas être plus clair. À suivre le Président, puisque la mesure ne peut concerner que les collections publiques, il va falloir définir quels types d’objets peuvent retourner en Afrique, quels musées vont accepter de se départir de leurs collections, dans quelles proportions, à qui les donner, etc. Ce faisant, il brise la règle séculière de l’inaliénabilité des collections publiques, tant de fois rappelée lors des débats législatifs sur les musées. Plus qu’une règle, un totem qui a incité quantité de collectionneurs à donner ou léguer des æuvres, persuadés qu’elles resteraient à jamais offertes à la délectation du public en France. ..

http://www.lejournaldesarts.fr/jda/couvertures/numeros/parus_couverture/00774/jda-vendredi-15-decembre-2017.php

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.