Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

J'ai fini ce petit matin d'insomnie:Confession / De Richard Montanari(médiathèque) COMPLIQUE

Confession par Montanari

De Richard Montanari

Edité par Cherche Midi , 2018

Lorsqu'on est flic trop longtemps dans la même ville, toutes les rues mènent à des souvenirs que l'on préférerait oublier. Chaque nouveau meurtre vous en rappelle un autre. Pour Kevin Byrne, inspecteur des homicides à Philadelphie, le traumatisme originel a eu lieu en 1976. Encore adolescent dans le quartier défavorisé de Devil's Pocket, il a été impliqué de près dans un meurtre jamais résolu. La fin de l'innocence pour Byrne. Quarante ans plus tard, une affaire de meurtres en série le ramène à Devil's Pocket, à ses amis d'alors, à ce passé qu'il a essayé, en vain, d'oublier. Bientôt, le voile va se lever sur des secrets, des mensonges et une vérité qu'il aurait peut-être mieux valu ne jamais connaître.

http://mediatheques.saint-etienne.fr/EXPLOITATION/Default/rsc/406660/confession-de-richard-montanari

En exergue:

Car il vient, l’enfant des hommes,

Vers le lac et vers la lande,

En tenant la main d’une fée,

Loin du monde où il y a plus de larmes qu’il ne peut le comprendre.

William BUTLER YEATS, L’Enfant volé

(traduction de François-Xavier Jaujard,

éditions Verdier, 2003).

 

Qui es-tu ?

Je suis Billy le Loup.

Pourquoi Dieu a-t-il fait en sorte que tu ne voies pas le visage des gens ?

Afin que je puisse voir leur âme

p.84

Lien permanent

Les commentaires sont fermés.